ON A VOLÉ LA CUISSE DE JUPITER

Bientôt disponible
Parce que les monastères grecs sont aussi ceux de James Bond ("Rien que pour vos yeux")
Comédie - 1980 - France - 96 MIN - Tous publics

Après s’être enfin mariés, le commissaire Lise Tanquerelle et l’historien, spécialiste de l’antiquité Antoine Lemercier, partent pour leur lune de miel en Grèce. Ils y sympathisent avec un jeune collègue de Lemercier, Charles Hubert, qui découvre une statue rare de Jupiter, avant de se la faire dérober aussitôt. ! Les deux jeunes époux vont l’aider, au risque d’être...

Réalisé par

5.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Pierre-Simon Gutman
Pierre-Simon Gutman
CHRONIQUEUR

Sorti à l’aube des années 1980, On a volé la cuisse Jupiter réunit tous les ingrédients de la comédie française populaire de l’époque, qui était en train de briller de ses derniers feux. Tout y est : deux stars adulées par le public, Philippe Noiret et Annie Girardot, un jeune acteur alors en pleine ascension, Francis Perrin, ainsi que les décors ensoleillés et dépaysant de la Grèce.

Les habitués sont également derrière la caméra. L’inévitable Philippe de Broca réalise, les dialogues sont bien entendu signés par Michel Audiard, et le père Mnouchkine produit toute l’affaire. Le spectateur est de fait en terrain connu, puisque ce long métrage, n’est autre que la suite d’un succès sorti à peine deux ans auparavant, Tendre Poulet.

Cette comédie narrait un improbable coup de foudre entre un universitaire spécialisé dans la Grèce antique et une femme commissaire de police endurcie. On a volé la cuisse de Jupiter reprend le fil de cette romance insolite, en démarrant sur leur mariage et en contant leur lune de miel. Des vacances évidemment mouvementées, et qui vont permettre au cinéaste de livrer ce mélange entre humour et courses-poursuites dont il était alors un spécialiste incontesté.

Le contexte

Philippe Noiret

Parce que, bien entendu, On a volé la cuisse de Jupiter n'est autre que sa suite directe, reprenant les mêmes héros lancés dans leur mariage et de nouvelles aventures, tout à la fois.

Philippe de Broca

A cause de ce mélange entre péripéties, comique de situation et romantisme sous-jacent qui constitue, à l'époque, la signature du cinéaste Philippe De Broca.

LA VIE DE CHÂTEAU

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS