ON L'APPELLE JEEG ROBOT

2017
114 mn
À la carte à partir de 7.99 €

2017
114 mn
Derrière les scène d'action, le réalisateur parvient surtout à évoquer la situation de l'Italie...
Afin d'échapper à la police qui le poursuit, Enzo Ceccoti se jette dans le Tibre. Sans le savoir, il entre en contact avec une substance radioactive. Il développe alors une force hérculéenne et des superpouvoirs. Comment les utiliser ? Une bande de malfrats emmenée par Zingaro voudrait bien compter Enzo dans ses rangs...
À la carte à partir de 7.99 €
Science-fiction
Italie
- 12 ans
VM - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Dans la grande surface mondialisée des superhéros au cinéma, le rayon Etats-Unis est évidemment le plus fourni. Entre Marvel et DC Comics, le nombre de références fourni déjà de quoi amplement remplir les caddies des spectateurs !

Eh bien voici un produit plus exotique : On l’appelle Jeeg Robot, de l’italien Gabrielle Mainetti. Exotique sur la forme car nos amis transalpins ne nous ont guère habitué à produire ce genre de films mais exotique aussi sur le fond puisque cette histoire-là s’amuse à détourner les codes d’un genre devenu l’un des plus rentables du box-office.

Vous allez découvrir le destin d’Enzo, petit délinquant qui va tomber dans le Tibre, fleuve romain, et se retrouver contaminé par des substances toxiques, développant des pouvoirs extraordinaires. D’abord tenté de les mettre au service du mal, il va être remis sur le droit chemin, (celui du bien), par Alessia, une jeune femme poursuivie par un méchant... Du style, du second degré et des clins d’oeils en référence font de ce film une curiosité à ne pas rater...

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CHRONICLE (Il ne suffit pas d'avoir des superpouvoirs, encore faut--il les utiliser à bon escient...surtout quand on ne les a pas désirés !) ou encore BATMAN (Joker et Jeeg Robot même combat : transformés par des produits toxiques, tous deux vont devenir autre chose...).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Autour du film