Bande Annonce de ON L'APPELLE JEEG ROBOTDécouvrez la bande Annonce de ON L'APPELLE JEEG ROBOT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/11648/fond/11648_w_500.jpg
Gabriele Mainetti
Antonia TruppoClaudio SantamariaDaniele TrombettiFrancesco FormichettiIlenia PastorelliLuca MarinelliMaurizio TeseiStefano Ambrogi

ON L'APPELLE JEEG ROBOT

114 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gabriele Mainetti.

Casting : Antonia Truppo, Claudio Santamaria, Daniele Trombetti, Francesco Formichetti, Ilenia Pastorelli, Luca Marinelli, Maurizio Tesei. Stefano Ambrogi

Synopsis : Afin d'échapper à la police qui le poursuit, Enzo Ceccoti se jette dans le Tibre. Sans le savoir, il entre en contact avec une substance radioactive. Il développe alors une force hérculéenne et des superpouvoirs. Comment les utiliser ? Une bande de malfrats emmenée par Zingaro voudrait bien compter Enzo dans ses rangs...

Scénario : Menotti, Nicola Guagliagone.
Musique : Gabriele Mainetti, Michele Braga.
Tags : Achat définitif à petits prix , David di Donatello Award, Festival Premiers plans d'Angers, Super-héros.

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Dans la grande surface mondialisée des superhéros au cinéma, le rayon Etats-Unis est évidemment le plus fourni. Entre Marvel et DC Comics, le nombre de références fourni déjà de quoi amplement remplir les caddies des spectateurs !

Eh bien voici un produit plus exotique : On l’appelle Jeeg Robot, de l’italien Gabrielle Mainetti. Exotique sur la forme car nos amis transalpins ne nous ont guère habitué à produire ce genre de films mais exotique aussi sur le fond puisque cette histoire-là s’amuse à détourner les codes d’un genre devenu l’un des plus rentables du box-office.

Vous allez découvrir le destin d’Enzo, petit délinquant qui va tomber dans le Tibre, fleuve romain, et se retrouver contaminé par des substances toxiques, développant des pouvoirs extraordinaires. D’abord tenté de les mettre au service du mal, il va être remis sur le droit chemin, (celui du bien), par Alessia, une jeune femme poursuivie par un méchant... Du style, du second degré et des clins d’oeils en référence font de ce film une curiosité à ne pas rater...

On l’appelle Jeeg Robot est ce qu’on appelle un film-phénomène en Italie. Le premier long métrage de Gabriele Mainetti a été le grand triomphateur de l’édition 2016 des Donatello, l’équivalent là-bas de nos César : 7 prix au total dont ceux du meilleur réalisateur débutant mais aussi des meilleurs comédiens pour Claudio Santamaria et Ilenia Pastorelli.

Pourtant, l’aventure était loin d’être gagnée d’avance pour ce cinéaste venu du court métrage, déjà d’ailleurs une histoire de personnage masqué Tiger boy en 2012, nommé aux Oscars de cette catégorie... Quand il s’est agi d’aller démarcher les producteurs, bien peu croyaient à la viabilité d’un projet qui, non seulement, abordait un genre soit disant réservée aux Américains, mais se proposait aussi de le faire sans débauche d’effets spéciaux. Question de budget évidemment mais aussi de philosophie pour Mainetti, bien décidé à aborder les questions sociétales à travers une histoire en apparence spectaculaire, comme les banlieues difficiles de Rome.

Le metteur en scène assume d’ailleurs avoir été inspiré par l’œuvre de Pier-Paolo Pasolini, le sulfureux journaliste-écrivain-poète et réalisateur italien, figure des mouvements gaucho-anarchistes de l’autre côté des Alpes, militant homosexuel mort en 1975 dans des conditions troubles et auteur notamment de Salo ou les 120 journée de Sodome... Autre influence avérée et directe pour On l’appelle Jeeg Robot : le manga japonais, puisque le film est une sorte d’adaptation de Kotetsu Jeeg, oeuvre du nippon Go Nagai, créateur de la série « Mazinger » dont un des personnages, Alcor en version française, sera aussi un des héros du cultissime « Goldorak »... Clin d’œil amusant en passant : Claudio Santamaria qui incarne Enzo, la petite frappe du scénario, chimiquement transformé en Jeeg Robot, a prêté sa voix à Christian Bale dans la version italienne de la trilogie Batman the Dark Knight réalisée par Christopher Nolan...

Pendant ce temps, Captain America 3 se tape 1 milliard $ de recettes...

Pour moi, le cinéma italien est mort depuis le milieu des années 80, clôturant le chapitre d'une très belle époque de liberté artistique. Un phénomène semblable à celui de la France va arriver au même moment: Une disparition progressive du cinéma de genre ou transgressif ...

Lire la suite
9
Wobot

Jeeg in my pants

Banlieue Romaine, de nos jours, Enzo traine sur son sofa. L'appartement est merdique, le papier peint élimé, les meubles tiennent à peine debout. Lui, on le retrouve affalé comme une baleine échouée, à mater du porno en slibard, démontant des stocks entiers de Danette goût ...

Lire la suite
8
Fosca

Porno et danette : la sobriété heureuse

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais il existe un super-héros qui mange des danette tout en fumant et en regardant du porno. Ce super-héros s’appelle Enzo Ceccotti et il habite à Tor Bella Monaca dans la banlieue romaine. La vie d’Enzo est ponctuée de petits larcins ...

Lire la suite
7
Vincent_Ruozzi
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Romanzo criminale

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PAULINE DÉTECTIVE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUPERMAN RETURNS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ARME FATALE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BARRY SEAL: AMERICAN TRAFFIC

à partir de

4.99
 
Affiche du film OTEZ MOI D UN DOUTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES GRANDS ESPRITS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE PARTY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KUNG FU YOGA

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SEVEN SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés