ON L'APPELLE SOEUR DéSIR

Bientôt disponible
Parce que le film est un parfait specimen de "nunsploitation"
Érotique - 1987 - Italie - 90 MIN - - 16 ans
La jeune Suzanne fait son entrée au couvent. Elle devient la protégée de la mère supérieure, qui n'est pas insensible à ses charmes, mais Thérèse, l'ancienne favorite, se venge de Suzanne en l'accusant d'être possédée par le démon.
4.4 / 10
4.4 / 10
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust

Violée par son beau-père, Suzanne est envoyée au couvent. La jeune femme découvre que les nonnes ne sont pas aussi vertueuses qu’elles devraient l’être.

La beauté de Suzanne attire l’attention de la très libertine mère supérieure, qui fait d’elle sa protégée. Sœur Thérèse, l’ancienne favorite, est reléguée au second plan et devient jalouse de Suzanne.

Pour se venger, Thérèse accuse Suzanne d’être possédée par le Diable. La religieuse se retrouve plongée dans l’enfer des tortures.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE COUVENT DE LA BÊTE SACRÉE (Parce qu'il y a aussi des couvents catholiques au Japon (ainsi que des religieux sadiques et des nonnes perverses).) ou encore LA RELIGIEUSE (Aux origines de la "nunsploitation", il y a ce roman sulfureux de Diderot, librement adapté par D'Amato, après Rivette et avant Guillaume Nicloux.).

Réalisé par