Out of the Dark

Bientôt disponible
Parce qu'il est question de spectres colombiens et d'une allégorie sur l'impérialisme américain.
Fantastique / Horreur - Colombie | Etats-Unis - 92 MIN - Tous publics
Santa Clara, Colombie. Un couple d’Américains et leur petite fille viennent s'installer dans une vaste demeure colorée est située entre la jungle et un fleuve. Mais bientôt de mystérieuses créatures apparaissent, se font de plus en plus inquiétantes, menaçantes, et kidnappent la fillette.

Réalisé par

4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Marc Godin
Marc Godin
CHRONIQUEUR

Vous avez déjà frissonné dans la maison hantée britannique, avec ses fantômes blafards perdus au milieu de la lande, hurlé de peur dans la maison hantée américaine, peuplée d’esprits malins particulièrement retors, bienvenue dans la maison hantée… colombienne d’Out of the Dark.

Nous sommes donc à Santa Clara, en Colombie, une bourgade souriante où vient s’installer un couple d’Américains et leur petite fille. La vaste demeure colorée est située entre la jungle et un fleuve. Mais bientôt de mystérieuses créatures apparaissent, se font de plus en plus inquiétantes, menaçantes, et elles kidnappent la fillette.

Pour son premier long métrage, entre thriller et horreur, le jeune réalisateur espagnol Lluis Quilez génère tension et séquences-chocs. Aux côtés de spectres réellement flippants, il dirige Julia Stiles, vue dans La Vengeance dans la peau ou Happiness Therapy, Scott Speedman, héros de la série Underworld, et l’impérial Stephen Rea, à l’affiche de The Crying Game ou Entretien avec un vampire

Contexte

Egalement une histoire d'enfants fantômes.

Lluis Quilez

Les personnages principaux sont des enfants et une histoire de maison hantée.

HAPPINESS THERAPY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité