PANIC SUR FLORIDA BEACH

Bientôt disponible
Parce que le film s'inspire de la vie et des trucs d'un véritable cinéaste, William Castle
Comédie - 1993 - Etats-Unis d'Amérique - 95 MIN - Tous publics

1962, en pleine Guerre Froide, alors que tous les habitants de sa petite ville de Floride craignent d’être bombardés par des missiles venus de Cuba, le jeune Gene Loomis n’a qu’une idée en tête : découvrir le nouveau film d’horreur de Lawrence Woolsey, une histoire de monstre atomique.

7.1 / 10
7.1 / 10
1 min avant1 min avant
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust

1962, en pleine Guerre Froide, les habitants de Key West, en Floride, sont persuadés qu’ils seront les premiers touchés si jamais le régime communiste de Cuba tire des missiles sur les Etats-Unis. A l’école, on apprend aux enfants à survivre à un holocauste nucléaire, pendant que les parents remplissent leurs abris antiatomiques.

Le jeune Gene Loomis, passionné de cinéma, pense pourtant à être chose : il veut assister à la projection du nouveau film d’horreur de Lawrence Woolsey, une histoire de monstre atomique.

Lors de la séance, en présence du réalisateur, la réalité et la fiction entrent en collision.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver ED WOOD (Tim Burton rend hommage à Ed Wood, le plus mauvais réalisateur du monde. Il déclare ainsi son amour au cinéma et aux monstres de sa jeunesse.) ou encore LE DÉSOSSEUR DE CADAVRES (THE TINGLER) (Parce que le personnage de Lawrence Woolsey s'inspire du réalisateur William Castle, prince de de la série B et roi du marketing. Pour ce film, il avait électrifié les sièges des spectateurs.).

Réalisé par