Bande Annonce de Papa se plie en quatre 2Découvrez la bande Annonce de Papa se plie en quatre 2 sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1337/fond/1337_w_500.jpg
Claus Bjerre
Carla MickelborgJakob Wilhjelm PoulsenKasper Ruwai Berg KesjeKathrine Bremerskov KaysenNiels OlsenAnette StovelbaekJess Ingerslev

Papa se plie en quatre 2

90 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Claus Bjerre.

Casting : Carla Mickelborg, Jakob Wilhjelm Poulsen, Kasper Ruwai Berg Kesje, Kathrine Bremerskov Kaysen, Niels Olsen, Anette Stovelbaek. Jess Ingerslev

Synopsis : Parce que leur vieil oncle farfelu reçoit un courrier lui annonçant qu’il vient d’hériter d’un château, toute la famille change de plan pour les vacances et l’accompagne sur les traces de ses aïeux mystérieux. Sur place, ils découvrent une superbe demeure qui dépasse toutes leurs espérances. Mais aussi qu’il y a une seconde héritière, elle aussi accompagnée de sa famille. Les deux rivaux devront s’affronter dans une série d’épreuves dans la tradition des joutes médiévales. L’aïeul fera, quant à lui, quelques apparitions décisives.

Scénario : Claus Bjerre, Thomas Glud.
Musique : Jeppe Kaas, Martin Brygmann.
Pays : Danemark
Tags : En famille, Père.

Inclus danspassillimite
voir ce film
Dans le monde entier, le même phénomène se reproduit, pays par pays : les seuls films qui réussissent à partiellement déloger les blockbusters hollywoodiens des premières places du box-office sont des films d’action ou des comédies populaires locales qui ne réussissent pas à s’exporter hors de leurs frontières.

Voici donc l’occasion de découvrir une véritable curiosité que seul peut permettre un tel type de diffusion via internet : du cinéma familial danois ! Et on est, bien sûr, loin de la vision véhiculée par le chef-d’œuvre Pelle, le conquérant. La première Palme d’Or de Bille August (avant Les Meilleures intentions), relatait le terrible quotidien d’un père et son fils dans la campagne du XIXe siècle. Ici, tout est plus léger...

Dans le premier volet de Papa se plie en quatre, plus gros succès danois de l’année 2005 (et remake d’un succès du début des années 70), un gentil papa dépassé par la volubilité de ses quatre rejetons est relooké par leurs soins pour éviter d’être licencié par son entreprise. Dans ce second épisode des trois que compte la série, notre simili Club des 5 vient en aide à un vieil oncle farfelu. Qui a dit qu’il y avait quelque chose de pourri dans le Royaume du Danemark ?!
Voilà donc notre inédit danois mais qui, vous l’aurez noté, pourrait quasiment provenir de n’importe quelle autre destination du monde, tant le traitement est volontairement conforme aux canons mondialisateurs de Hollywood !
Le principe des vieux châteaux de famille et des grandes demeures plus ou moins hantées est un grand classique dans la comédie populaire, qu’elle entraîne de l’action et du suspense ou qu’elle ne soit qu’un pur prétexte narratif. On se souvient notamment de Frankenstein Junior, Beetle Juice ou bien sûr l’indémodable Famille Addams.

De même, une utilisation des fantômes, hors du pur registre du film de genre, est entrée dans les mœurs d’un cinéma grand public, qu’elle soit romantique (avec l’amour éternel de Patrick Swayze et Demi Moore dans Ghost), qu’elle soit initiatique (dans Les Autres, 6e sens ou Mon voisin Totoro), qu’elle soit émotionnelle (comme l’expression ultime de l’amour maternel dans L’Orphelinat) ou, plus simplement, « pour de rire » (dans Ghost Busters, le légendaire Rocky Horror Picture Show, la série des Scary Movie ou le franchouillard Poltergay).

Autre thème au cœur de cette comédie, la cohabitation entre familles rivales et le sympathique chaos provoqué par les familles nombreuses. L’explosion de la traditionnelle cellule familiale, les familles monoparentales ou recomposées ont, ces dernières années, envahi nos écrans. Pour rester dans le seul registre hollywoodien, on citera Treize à la douzaine et surtout Une famille 2 en 1 qui mettait déjà en scène un père veuf à la tête d’une joyeuse et imposante couvée.

Enfin autre figure classique, tout autant dans la littérature enfantine que dans le cinéma familial, celle de l’enfant, du petit, plus dégourdi que ses compères, de Maman, j’ai raté l’avion à La Guerre des boutons, en passant par Kirikou  (qui n’est pas grand, mais qui est vaillant !) et, dans une moindre mesure, de l’inévitable Harry Potter.
 
A voir également
Affiche du film Les superpapas de la nature
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film 5 TOUTOUS PRÊTS À TOUT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Deux frères
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BONOBOS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film SALES GOSSES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRASH TEST AGLAÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA PLANETE DES VAMPIRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHOUQUETTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TRAHISONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film I WISH - FAITES UN VOEU

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés