PAR INSTINCT

2017
84 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

Au sommet de sa carrière d’avocate et enceinte, Lucie part en voyage d’affaires au Maroc. A Tanger, victime d’une fausse couche, elle fait la connaissance de Beauty, une adolescente nigériane qui vient d’accoucher et dont elle partage la chambre d’hôpital. Désorientée, victime d’un trafic d’êtres humains, la jeune fille veut lui confier son bébé. Avec le médecin d’une...

À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Réalisatrice de courts métrages depuis 2005, c’est en 2017 que Nathalie Marchak (24 ans) signa son premier long métrage, Par instinct, s’inspirant, d’une part, d’un article évoquant le destin de femmes nigérianes bloquées en transit au Maroc avec leurs bébés et, d’autre part, du long exode de sa grand-mère juive polonaise, lorsqu’elle vint en France après s’être réfugiée en Russie pendant la guerre.

Quand Nathalie Marchak rencontra l’auteur de l’article, elle ignorait encore si elle voulait tourner un documentaire ou un film de fiction. Mais, le jour où l’une de ces femmes, prisonnières d’un réseau de prostitution, lui mit son bébé dans les bras, elle se mit à imaginer ce que pourrait être la réaction d’une européenne de 40 ans ne pouvant avoir d’enfant.  

Très tôt, c’est à Alexandra Lamy que la réalisatrice pensa pour le rôle de cette avocate débarquant à Tanger pour affaires, victime d’une fausse couche et soudain confrontée à une adolescente nigériane voulant lui confier son bébé. Dans le rôle de cette jeune femme confrontée au trafic d’êtres humains et à la prostitution, Nathalie Marchak choisit de faire confiance à une débutante, Sonja Wanda, mannequin soudanaise, obligée de fuir son pays à l’âge de huit ans pour se réfugier en Norvège avec sa mère. « Nathalie a su en faire une vraie actrice », devait déclarer Alexandra Lamy après le tournage.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LES CHEVALIERS BLANCS (2015) (Au Tchad, une organisation humanitaire récupère des orphelins en vue de les faire adopter par des couples occidentaux stériles.) ou encore L’HOMME QUI RÉPARE LES FEMMES (2016) (Documentaire consacré au Dr Mukwege, gynécologue en République Démocratique du Congo venant au secours de femmes violées et volontairement mutilées.).

FilmoTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné