PARCOURS D'AMOUR

2016
81 mn
Ce film n’est plus disponible

2016
81 mn
Il n’y a pas d’âge pour aller danser et que séduire est aussi stimulant à 70 ans qu’à 15 ans !
A l’âge de la retraite, Eugène, Gino, Christiane ou Michel ont rendez-vous quasiment tous les après-midis au thé dansant. Avec une énergie de tous les diables, ils sirotent un thé, partagent une conversation, une valse ou un paso-doble et plus si affinités. Tous y trouvent leur plaisir, certains le bonheur qu’ils n’ont pas forcément connu dans leur vie bousculée.
Ce film n’est plus disponible
Documentaire
Allemagne | France
Tous publics

Réalisé par

Avec

    1 min avant
    2 min après
    Les + de filmo

    Au Memphis, Christiane, Eugène, Gino se sont forcément croisés. Ils ont même sûrement dansés ensemble, joue contre joue. Le Memphis est un dancing de jour, situé près des Grands Boulevards à Paris, où l'on échange une valse, un paso-doble ou un rock assagi le plus souvent autour d'un jus de fruits.

    Le Memphis n’a rien à envier aux boîtes géantes et jeunes d’Ibiza ou de la Côte d’Azur. Aucune chance d'y entendre du hip-hop ou de la techno, d’assister à une soirée mousse... Pourtant, on rit et on y drague autant. Comme dans toutes les boîtes de nuit, la lumière est tamisée. Les intentions des uns et des autres n'ont plus qu'à s'y dévoiler. La plupart des femmes y cherchent l'amour, les hommes des rencontres plus ou moins brèves. Tous y trouvent de la compagnie et parfois plus si affinités.

    A l'âge de la retraite, tous ont encore envie d’aimer, de s’amuser, de danser. Seul, le bagage de la vie est un peu plus lourd mais le cœur est toujours au bord des lèvres ou au bout des escarpins cirés. Et si jamais un cavalier se fait trop attendre, Michel est là, qui monnaye ses talents de danseur et sa disponibilité auprès d'élèves riches et assidues.

     
    Dans le même genre vous pouvez trouver I FEEL GOOD ! DE STEPHEN WALKER (Parce qu’il n’y a pas d’âge pour s’éclater et prendre du plaisir, de chanter en chorale ou d’aller au thé dansant.) ou encore LA FIÈVRE DU SAMEDI SOIR DE JOHN BADHAM (Que ce soit sur du disco ou sur une valse, rien de tel que la danse pour oublier les soucis du quotidien et réussir à s’extraire de sa modeste condition.).