PARFUM DE PRINTEMPS

2016
95 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2016
95 mn
Mêlant regards intimistes et propos politiques, Férid Boughedir parle avec humour et sensibilité sa Tunisie natale en proie aux bouleversements politiques les plus profonds.
Aziz quitte son village pour tenter sa chance à Tunis. Le jeune homme, aussi naïf qu'honnête, devient installateur de paraboles sur les toits. Son nouveau métier le fait évoluer dans tous les milieux qui cohabitent en ville. Un jour, il tombe amoureux d'une jeune femme aux mains d'un groupe mafieux...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France | Liban | Tunisie
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Aziz, surnommé Zizou, jeune diplômé au chômage quitte son village aux confins du Sahara pour aller vivre à Tunis, la capitale. Et y trouver du travail. Devenu installateur de paraboles de télévision, il circule dans tous les milieux sociaux, des plus aisés aux plus démunis. Jusqu’au jour où depuis les terrasses du village de Sidi Bou Saïd, il tombe amoureux d’un  jeune fille qui semble séquestrée par des mafieux. Ainsi commence l’histoire mouvementée de Zizou/Aziz écrite et réalisée par le cinéaste tunisien Ferid Boughedir.

Après Halfaouine (L’enfant des terrasses) en 1990 et  Un été à La Goulette six ans plus tard, Ferid Boughedir signe un nouveau récit d’apprentissage avec le portrait d’un enfant du peuple qui se verra plongé dans les tourments de l’histoire tunisienne quand éclate la révolution du printemps arabe. Car, comme le dit le cinéaste, « les véritables héros ne sont pas toujours ceux qui le prétendent ». Le quotidien d’Aziz reflète celui d’un peuple confronté aux prises avec des mouvements politiques de grande ampleur.

Ferid Beghoudir fait ainsi revivre l’atmosphère qui a précédé la chute de Ben Ali et les espoirs que cet événement a provoqué : « Je voulais, dit-il, apporter mon regard personnel sur l’histoire récente de mon pays natal. Je dois saisir cette précieuse liberté nouvellement acquise avant qu’elle ne disparaisse de nouveau et tenter d l’exprimer par le cinéma, par la façon dont j’ai rêvé de filmer cette histoire. »

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LE CHALLAT DE TUNIS (La documentariste tunisienne Kaouther Ben Hania évoque à sa manière l'avant et l'après de la révolution tunisienne du printemps arabe.) ou encore JE SUIS LE PEUPLE (Le documentaire réalisé par Anna Roussillon 2014 évoque les bouleversements politiques qui ont secoué l'Egypte lors du Printemps arabe comme le fait Ferid Boughedir avec le printemps tunisien.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Pas si éloigné