PAS SI GRAVE

2003
103 mn
Parce que face à Romain Duris, Jodorowsky incarne un patriarche tout ce qu'il y a de crédible
Ce film n’est plus disponible
Un vieil homme sur le point de mourir envoie ses trois fils adoptifs sur les traces de son passé en Espagne. Jalonné de rencontres surprenantes, ce parcours initiatique sera en fin de compte l'occasion pour les jeunes gens de se découvrir eux-mêmes.
Ce film n’est plus disponible
Comédie
France|Espagne|Espagne
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Pablo, ancien combattant de la guerre d'Espagne, se sent sur le point de mourir. Il décide alors d’envoyer ses trois fils adoptifs, originaires de Liège, sur les traces de son passé pour le moins mouvementé. Les jeunes gens croiseront sur leur route deux vieux anarchistes roublards, un capitaine de la Guardia Civil au comportement étrange, un ancien toréador tenancier de bistrot ainsi qu'un commandant qui confond sa caserne avec un opéra. Charlie, l'un des trois frères, rencontrera l'amour en la personne d’une jeune femme prénommée Angela, tandis que les deux autres trouveront un sens à leur existence.

Pas si grave est l’avant dernier film réalisé par Bernard Rapp, décédé en 2006, auteur en tout de quatre longs métrages dont le plus connu demeure Une affaire de goût qui connut à sa sortie sur les écrans un très honorable succès aussi bien critique que public.
Pour interpréter les trois fils adoptifs qui vont au fil des événements reconstituer le passé de leur père, Bernard Rapp a choisi Sami Bouajila, vu dans De vrais mensonges de Pierre Salvadori, Romain Duris, le briseur de couples professionnel du film L’Arnacœur  de Pascal Chaumeil,  et Jean-Michel Portal, l’un des principaux protagonistes de Je suis un no man’s land de Thierry Jousse.

Et c’est le cinéaste Alejandro Jodorowsky, réalisateur entre autres films, de El Topo et de La montagne sacrée dans lesquels il jouait également, qui incarne ici le personnage de Pablo, le père. Quant à la belle Angela qui fera chavirer le cœur de Sami Bouajila, alias Charlie, elle est incarnée par Léonor Varela, remarquée dans Le Tailleur de Panama de John Boorman. 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver PROMETS-MOI (Dans ce film d'Emir Kusturica, un jeune homme quitte son village et entame un parcours initiatique vers la ville afin d'honorer une promesse faite à son grand-père.) ou encore NOS VIES HEUREUSES (Sami Bouajila et Jean-Michel Portal avaient déjà tourné ensemble dans ce film de Jacques Maillot.).