Bande Annonce de PASSADEDécouvrez la bande Annonce de PASSADE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/12656/fond/12656_w_500.jpg
Gorune Aprikian
Amaury de CrayencourFanny Valette

PASSADE

81 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Gorune Aprikian.

Casting : Amaury de Crayencour. Fanny Valette

Synopsis : Pour son anniversaire, Paul, un réalisateur de dessins animés, engage Vanessa, une escort-girl. Après l'amour, ils se livrent et évoquent leurs déceptions amoureuses. Paul ne parvient pas à quitter sa femme, Vanessa, elle, a été abandonnée par son amant. Le temps d'une soirée, un lien se tisse entre eux.

Scénario : Gorune Aprikian.
Musique : Emmanuel d'Orlando.
Tags : Prostitution, Huis clos, de moins de 90 minutes, Portraits de femmes françaises.

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Passade est un joli titre pour un joli film. Une passade, c’est un engouement passager. Celui d’un homme pour une femme l’espace d’une heure et demie, le temps d’un film. Et sans doute davantage car les corps ont déjà exulté comme disait Brel quand nous entrons à notre tour dans la chambre. Mais dans Passade, il y a aussi passe et nous découvrons que cet amour ardent est aussi tarifé. Ce qui n’ôte rien à l’âpreté de ce qui se noue, du besoin d’amour de l’un et de l’autre, mais ajoute sans doute à la fragilité du moment.

Passade est un premier film. Mais son signataire, Gorune Aprikian n’est pas pour autant un débutant. Si dans une vie antérieure, notre homme a été ingénieur, puis directeur de publication de plusieurs journaux, dont Le Film français et Studio Magazine, il est aussi producteur. A son actif notamment le superbe Ici-bas, de Jean-Pierre Denis, l’histoire d’une religieuse amoureuse d’un prêtre. Mais comme son sentiment n’est pas partagé, que l’action se déroule pendant l’Occupation et que l’homme de Dieu est aussi résistant, notre héroïne décide de digérer son dépit amoureux à la Kommandantur…

C’est Céline Salette qui prête ses traits à la traîtresse. Ce n’est pas elle qui vend ses charmes dans Passade. Mais Fanny Valette ne nous séduit pas moins dans cet emploi sans doute maintes fois tenu sur grand écran mais pas toujours avec mesure et élégance. Sa présence nous enchante et nous fait comprendre que l’on ne voit pas suffisamment celle qui est, entre autres,  Laura dans La Petite Jérusalem, Julia dans Changement d'adresse ou Rosa dans Je ne vous oublierai jamais. Egalement présente au théâtre et dans certaines séries télé, elle y a précédé Amaury de Crayencour, son partenaire le temps de cette passade, qui lui n’avait alors pas beaucoup fréquenté le grand écran.

Passade ne montre que deux personnages et se situe pour l’essentiel dans un lieu clos. Mais son ambition est grande néanmoins, Il ne vise pas moins que d’isoler ce qui se noue dans les corps et les cœurs de deux êtres qui partagent un moment d’intimité. Que la jeune femme soit une escort repérée sur un site Internet, que le jeune homme reste amoureux de sa femme au fond ne change rien. Comme le dit le réalisateur : "Le métier des protagonistes, le décor de la rencontre, la durée de cette rencontre relèvent plus de la poésie que du réalisme. Mais je suis persuadé que tomber profondément amoureux suit des étapes psychologiques très proches de ce que vivent les personnages. Plaisir, complicité, manipulation, peur, métaphysique.... J'ai voulu faire un film singulier, une plongée dans l'étrange mécanique du charme, de l'attirance et de l'amour, qui est une herbe folle qui pousse là où on ne l'attend pas."

On ne pouvait pas dire mieux. Quand le film est sorti en salle, le 9 aout 2017, il a dû subir la concurrence de deux très beaux films art-et-essai, Que dios nos perdone, excellent polar ibérique, Une vie violente, portrait incandescent d’un indépendantiste corse et de quelques blockbusters de circonstance, La Tour sombre ou Sleepless. Mais il n’avait pas non plus vocation à inonder les salles. Les huis clos subtils ne sont pas la nourriture première de l’estivant. Le film mérite pourtant d’être considéré avec intérêt, ne serait-ce que pour sa capacité à tenir la distance compte tenu de la minceur de l’argument de départ. Gorune Aprikian reconnaît avoir été influencé par Nuit d’été en ville, de Michel Deville, qui nous offrait de partager le temps d’un film les émois fluctuants de Jean-Hugues Anglade et Marie Trintignant. Deville donnant souvent dans la dentelle, la comparaison n’est pas infâmante.

Les auteurs du film n’ont rien lâché : le huis clos est tenu, à l’exception de quelques images d’introduction et de celles de l’épilogue, comme si le film n’était qu’une parenthèse, une brûlante parenthèse, dans la vie de ses protagonistes. Nous avons évidemment le sentiment à plus d’une reprise d’être au théâtre, où tout n’est que convention. Le film n’est d’ailleurs pas réaliste et cette chambre d’hôtel sur les bords du canal Saint-Martin n’a rien à voir avec l’Hôtel du Nord cher à Carné et Jeanson. Il ne ressemble d’ailleurs pas à un hôtel : d’ordinaire les chambres d’hôtel ne sont pas des bibliothèques. Mais peu importe le décor : ce sont les sentiments, les émotions, les blessures, les maladresses de l’une et de l’autre que le film porte avec une finesse qui n’est pas toujours au rendez-vous d’ordinaire…

 

 
le contexte
A voir également
Affiche du film Molière

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN PROFIL POUR DEUX

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BARRY SEAL: AMERICAN TRAFFIC

à partir de

4.99
 
Affiche du film OTEZ MOI D UN DOUTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES GRANDS ESPRITS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE PARTY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KUNG FU YOGA

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SEVEN SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés