PETIT PAYS

À partir de 4.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
L'idée de fixer cet épouvantable récit à hauteur d'enfant lui apporte une certaine naiveté, même quand l'horreur met brutalement fin à cette jeunesse au paradis...
Drame - 2020 - France - 111 MIN - VF - HD - Tous publics
Burundi, années 90... Gabriel vit avec son père, expatrié français et sa mère rwandaise... Une enfance insouciante qui va être brutalement rattrapée par la guerre civiles entre les Hutus et les Tutsis... Un génocide qui mettra ce "petit pays" à feu et à sang...
7 / 10
7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Stéphane Boudsocq
Stéphane Boudsocq
CHRONIQUEUR

C’est l’histoire d’un gamin qui vit au paradis. Son paradis c’est le Burundi. Fils d’une africaine rwandaise et d’un expatrié français, Gabriel passe ses journées dans l’insouciance de son âge, entre l’école et ses potes. C’est aussi l’histoire d’un gamin qui va découvrir l’enfer. Son enfer, ce sera la guerre civile sans pitié, le génocide du peuple Tutsi perpétré par les Hutus au cœur de ces sombres années 90...

Cette histoire, c’est surtout celle de Gael Faye que le musicien rappeur a raconté d’abord dans un livre à succès, « Petit pays ». Un récit salué du Prix Goncourt des Lycéens en 2016, porté quatre ans plus tard à l’écran par Eric Barbier. Résultat : un film bouleversant, tourné à hauteur d’enfant, qui rend compte de la violence des événements sans jamais s’y complaire.

Une des pires tragédies de ces temps dits « modernes », portée par une bande de jeunes comédiens au naturel fascinant, entourés à l’écran notamment par Jean-Paul Rouve et Isabelle Kabano... 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver EMPIRE DU SOLEIL (Les enfants sont souvent les victimes collatérales des conflits armés : à deux bouts du monde, Eric Barbier et Steven Spielberg jettent deux gamins au coeur de la guerre...) ou encore HOTEL RWANDA (L'atroce guerre civile entre Tutsis et Hutus a marqué à jamais les livres d'Histoire : intéressant de voir quel regard y porte le cinéma...).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné