PETULIA

Bientôt disponible
Parce que le film aurait pu recevoir un prix à Cannes en mai 68, mais...
Comédie - 1968 - Etats-Unis d'Amérique - 101 MIN - Tous publics

Mariée depuis six mois à David, Petulia fait la connaissance du Dr Archie Bollen, récemment divorcé. Le soir même, elle accepte de le suivre chez lui et de s’installer dans sa vie. Fou de rage, David débarque chez Archie et, profitant de son absence, frappe violemment la jeune femme. Durant sa convalescence à l’hôpital, Petulia se remémore les épisodes de leur vie de coup...

Réalisé par

6.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Petulia, sorti en France en novembre 1968 – le même jour que la Grande lessive de Jean-Pierre Mocky – est le premier film américain de Richard Lester né à Philadelphie mais ayant fait carrière en Angleterre, déjà auteur, à l’époque, de Quatre garçons dans le vent – avec les Beatles – et de le Knack... et comment l’avoir, Palme d’or à Cannes en 1965.

Avec cette « anti-comédie américaine », comme la qualifia Marcel Martin dans la revue Cinéma, Lester adapte le roman satirique et ironique d’un dentiste et romancier allemand (John Haase) mettant en scène Petulia, jeune femme moderne récemment mariée à un homme parfois violent et tombant sous le charme d’un médecin d’âge mûr, récemment divorcé.

Dans le rôle titre, vous reconnaîtrez Julie Christie (26 ans), entre le Docteur Jivago de David Lean et le Messager de Joseph Losey. Son mari n’est autre que Richard Chamberlain, dans son premier rôle important au cinéma, mais déjà célèbre pour avoir tenu le rôle titre des 191 épisodes de la fameuse série : Dr Kildare. Enfin, l’amant de Petulia est incarné par George C. Scott (40 ans), deux ans avant qu’il ne devienne le général Patton dans le film homonyme de Franklin J. Schaffner.

Le contexte

Dix ans avant Richard Lester, Alfred Hitchcock posa, lui aussi, sa caméra à San Francisco...

Richard Lester

Avec la même liberté de ton, Karel Reisz raconte la romance d’un ouvrier rebelle face à Brenda, une femme mariée, et à Doreen, qui voudrait l’épouser.

LE JEUNE CASSIDY (1965)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS