PLANèTE ROUGE

Bientôt disponible
Parce que la planète Mars a été reconstituée en Jordanie
Science-fiction - 2000 - Etats-Unis d'Amérique|Australie - 106 MIN - interdit aux moins de 10 ans

En 2057, la planète Terre vit ses dernières heures en raison d'une pollution devenue incontrôlable. Les scientifiques pensent que Mars peut être l'avenir de l'humanité, surtout depuis qu'une solution a été trouvée pour rendre l'atmosphère respirable, grâce à une algue ! Une expédition humaine est envoyée là bas afin de procéder à des tests.  Mais une violente tempête électromagnétique les oblige à se poser en catastrophe. Dès lors, plus rien ne va se passer comme prévu.

Réalisé par

4.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Nicolas Rioult
Nicolas Rioult
CHRONIQUEUR

Sincère et modeste, ainsi se présente ce Planète Rouge qui est un hommage aux films de science-fiction des années 50 remis au goût du jour notamment par ses préoccupations écologiques très contemporaines. Le postulat est irréaliste puisqu'il est question d'une algue censée fabriquer suffisamment d'oxygène à la surface de Mars pour que l'humanité, qui vit sur une planète Terre exsangue, puisse partir vivre là bas. Mais le traitement de l'intrigue lui reste, sinon réaliste, du moins crédible. On suit ainsi les aventures d'astronautes échoués sur la planète devant affronter un environnement hostile, faisant que chaque décision a des conséquences importantes sur le devenir de l'équipage. Le film reste toujours à hauteur d'homme.

Pour cette mission vers Mars, le réalisateur Anthony Hoffman, dont c'était le premier film, a réuni un équipage hétéroclite. A la tête des astronautes, Val Kilmer. Révélé en tant que méchant dans Top Gun au milieu des années 80, Kilmer sera une des stars des années 90. Mais son caractère ombrageux va compliquer ses relations avec Hollywood. Planète Rouge sera le dernier gros film de studio dont il sera la vedette avant longtemps. On le retrouve dans un rôle qui lui sied à merveille : celui du rebelle impulsif, mais toujours brillant. A ses côtés la superbe Carrie-Anne Moss, révélée par un autre film de science-fiction, Matrix. Tom Sizemore fut un des seconds rôles les plus mémorables des années 90 et 2000 : on le vit ainsi dans Tueurs nés, Heat, Strange days, Pearl Harbor ou La chute du Faucon noir, ce qui doit lui valoir une des filmographies les plus impressionnantes du cinéma américain.

Dans un rôle secondaire, notons la présence de l'acteur australien Simon Baker, que tout le monde connaît désormais comme étant le Mentalist. Simon Baker avait connu le succès dans son pays natal notamment grâce à la série Hartley, coeur à vif. Il tente sa chance à Hollywood mais reste cantonné pendant des années dans des seconds rôles, mais dans des films prestigieux. Ironie du sort, on le voit jouer un acteur tenter vainement de percer dans le métier dans L.A. Confidential de Curtis Hanson. C'est finalement la série policière Mentalist qui fera de lui un acteur populaire.

Le contexte

Ce film fut tourné en même temps que Planète Rouge. La première moitié se déroule dans l'espace et donne lieu à une incroyable séquence de réparation du vaisseau qui se finira tragiquement. La seconde partie sur Mars est plus métaphysique et les astronautes vont marcher sur les traces des origines humaines.

Antony Hoffman

De la science-fiction... sous-marine. Une équipe de spécialistes est envoyée sous les mers afin d'entrer en contact avec une source de vie extraterrestre. Evidemment, la mission ne va pas se dérouler sans heurts.

TWIXT

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS