POOR PRETTY EDDIE

Bientôt disponible
Parce que le film adapte vaguement le Balcon de Jean Genet (et il y a Shelley Winters!)
Policier / Suspense - 1975 - Etats-Unis d'Amérique - 82 MIN - Tous publics
Une chanteuse de jazz noire s'arrête dans une petite ville de l'Amérique profonde pour faire réparer sa voiture. Violée et retenue prisonnière par le barman de son hôtel, elle ne trouve aucune aide parmi la population.
1 min avant1 min avant
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Liz Wetherly, une chanteuse de jazz à succès, décide de se rendre à son projet concert en voiture. Elle tombe en panne dans une petite ville, perdue dans le sud profond des Etats-Unis. La jeune femme doit passer la nuit dans le motel tenu par Bertha et Eddie, un couple particulièrement étrange.

Eddie imite Elvis Presley et rêve de devenir célèbre.
Il commence par demander de l’aide à Liz mais finit par la violer. Lorsqu’elle veut porter plainte, Liz découvre que personne en ville ne veut l’aider, voire que les autres habitants aimeraient également profiter d’elle.

5.7 / 10
Le contexte

Leslie Uggams

Parce que les chanteurs et chanteuses ne devraient jamais s'arrêter dans des hôtels isolés sous peine de subir divers sévices. Le décor des Ardennes rajoute à l’angoisse générale.

Richard Robinson

Au cinéma, le sud des États-Unis est souvent montré comme un dangereux repaire de sadiques. Pire encore que les violeurs de "Poor Pretty Eddie", le personnages de ce film se livrent à la traite des blanches.

DEADPOOL

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS