POSSESSOR

À partir de 9.99 €
Parce que c'est le second film de Brandon Cronenberg, fils de.
Science-fiction - 2020 - Grande-Bretagne - 102 MIN - VM - HD - Tous publics
Une agence secrète possède la technologie pour envoyer l'esprit d'un tueur dans un autre corps. Il y a bien sûr une clientèle très puissante pour bénéficier de ce genre de prestation. Mais que se passe-t-il quand l'esprit du tueur est transposé dans le corps d'un tueur-né?
6.1 / 10
6.1 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

Posséder le corps d’un homme pour en faire un tueur, c’est un peu l’arme absolue. Mais si la tueuse professionnelle reste coincée dans un tueur sadique, c’est le début d’un enfer d’état, d’un enfer tout court.

Le film est signé d’un Cronenberg , pas le maître qu’on connait mais son propre fils. Les préoccupations sur l’âme, l’écorce humaine et la technologie, Brandon semble les avoir reçues en héritage. Pour son second film le jeune cinéaste s’affirme dans le thriller biotechnologique, avec, bien sûr la dimension morale.

Le film a remporté le grand prix du festival du cinéma fantastique de Gérardmer, même virtuel (le festival, pas le prix) c’est un signe qui ne trompe pas. On s’y laisse posséder par la britannique Andrea Riseborough et dominer par Jennifer Jason Leigh, fidèle au poste. Et, parfois, ça fait très mal…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver DANS LA PEAU DE JOHN MALKOVICH (1999) (Etre un autre, être un autre célèbre! Le grand rêve! Le premier long de Jonze est une allégorie facétieuse sur la découverte d'être l'autre et le business qu'on pourrait en tirer. Etrange et hilarant le film laisse rêveur...) ou encore THE HIDDEN (1987) (Monsieur et madame tout le monde se mettent à perpétrer des meurtres. Heureusement le policier qui enquête s'aperçoit qu'ils sont victimes eux-mêmes d'une entité qui s'empare de leur esprit. Une série B très divertissante avec une collection de corps qui renvoie la possession traditionnelle à un gadget.).

Réalisé par

Même casting

Pas si éloigné