POTICHE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité
Comédie - 2010 - France - 99 MIN - VF - Tous publics
1977. Suzanne Pujol est l’épouse soumise d’un riche industriel, Robert Pujol. Il dirige son usine d’une main de fer et s’avère aussi désagréable avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme. A la suite d’une grève, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action.
5.7 / 10
5.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique

Il est malin, ce François Ozon ! Avec cette comédie boulevardière, adaptée d'un gros succès de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan, il joue sur plusieurs tableaux. La reconstitution d'époque comme il les aime à grand renfort de kitsch comme dans 8 femmes ou Gouttes d'eau sur pierres brûlantes et les allusions à la France d'aujourd'hui avec une bonne lutte des classes entre patron et ouvriers grévistes. Ou comment la femme d'un patron, potiche qui fait du jogging et écrit des poèmes cucul, se retrouve à la tête de l'usine de son mari, invente une nouvelle forme de patronat- le matronat !- et finit même par faire de la politique, très Ségolène Royal !

Une fin différente d'ailleurs de celle de la pièce de Barrillet et Grédy pour mieux coller aux moeurs actuelles. Pour le reste, bienvenue dans les années 70 avec téléphone en moumoute orange, tube des Bee Gees sur lequel se trémoussent Catherine Deneuve et Gérard Depardieu, brushing Farrah Fawcett pour Judith Godrèche, et look Claude François, col pelle à tarte compris, pour Jérémie Renier ! Pur plaisir !!

Drôle, insolent, bourré de clins d'oeils dont un à Jacques Demy dans cette usine de... parapluies, cette farce féministe et politique qui dynamite aussi la famille comme dans Sitcom, le premier film très méchant d'Ozon, repose, bien sûr, sur l'excellence de son casting. Catherine Deneuve est impayable en quiche des années 70 qui s'émancipe sur le tard face à un Fabrice Luchini merveilleusement dépassé. Sans parler de Depardieu, émouvant en syndicaliste amoureux, Jérémie Renier en héritier moderniste et Judith Godrèche, génial en peste réac. Allez, tous derrière la famille Pujol ! 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver 8 FEMMES DE FRANÇOIS OZON ou encore C.R.A.Z.Y DE JEAN-MARC VALLÉE .

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné