POUIC-POUIC

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que le tandem Louis de Fun�s/Jacqueline Maillan!
Comédie - 1963 - France - 83 MIN - VF - HD - Tous publics
C'est l'anniversaire de Léonard et sa femme est très fière de lui offrir une concession pétrolière... Sauf qu'elle s'est fait escroquer. Ils tentent alors de refourguer l'arnaque au fiancé de leur fille mais elle s'est débarrassée de lui ! Les ennuis ne font que commencer.

Réalisé par

5.9 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

On a pas idée d’offrir pour cadeau d’anniversaire une concession pétrolière au bout du monde. Voilà que Louis de Funès à cause de sa femme - Jacqueline Maillan dans le film - doit trouver un pigeon plus gros que lui.

En fait de pigeon il s’agit d’un poulet, le dénommé Pouic-Pouic, qui avait un petit rôle dans « Sans cérémonie » la pièce originelle de Jean Girault et Jacques Vilfrid. Il a pris du grade et donné son nom à l’adaptation à l’écran.

De Funès aussi à pris du grade, il n’était que le majordome au théâtre, désormais il incarne ce bon monsieur Léonard, le rôle principal. Autour de lui : Christian Marin, Mireille Darc, Philippe Nicaud et Guy Tréjan. Nous sommes en 1963, Fufu est accroché en tête d’affiche. Il ne la quittera plus.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Louis de Fun�s

Jacques Vilfrid, joyeux vaudevilliste, qui a co-signé le scénario de "Pouic-Pouic" avait déjà contribué à révéler Darry Cowl (pianiste de jazz comme Louis de Funès) en écrivant l'inénarrable "Triporteur" où le comique zézayant donnait toute sa mesure surréaliste.

Jean Girault

Presqu'aussi fort que le couple de Funès/Maillan mais plus contemporain, Noiret/Girardot jouent l'amour vache, attaché par le coeur, détaché par les convictions personnelles. Une comédie de genre, au sens premier, à une époque où les grandes actrices deviennent des héroïnes socialement fortes.

LA FOLIE DES GRANDEURS DE GÏ¿½RARD OURY (1971)

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS