Bande Annonce de PRÉNOM CARMENDécouvrez la bande Annonce de PRÉNOM CARMEN sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1848/fond/1848_w_500.jpg
Jean-Luc Godard
Christophe OdentJacques BonnafféJean-Luc GodardMaruschka DetmersMyriem RousselAlain Bastien-ThiryBertrand LiebertHippolyte GirardotJacques VilleretJean-Pierre MockyJean-Michel DenisPierre-Alain ChapuisValérie Dréville

PRÉNOM CARMEN

81 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Luc Godard.

Casting : Christophe Odent, Jacques Bonnaffé, Jean-Luc Godard, Maruschka Detmers, Myriem Roussel, Alain Bastien-Thiry, Bertrand Liebert, Hippolyte Girardot, Jacques Villeret, Jean-Pierre Mocky, Jean-Michel Denis, Pierre-Alain Chapuis. Valérie Dréville

Synopsis : Carmen, une jeune femme, visite son Oncle Jean à l’hôpital pour lui demander qu’il lui prête sa maison à Trouville. Elle le convainc que c’est pour un tournage. En fait, avec ses copains, elle fait un hold-up dans une banque. ça tourne mal et elle s’enfuit avec Joseph un jeune gendarme qui avait essayé de la menotter. Ensemble, ils entament une histoire d’amour. Il est arrêté, jugé puis acquitté « pour passion », Carmen l’entraîne dans un nouveau coup dans un grand hôtel. Avec son oncle Jean qui croit y tourner un film.

Scénario : Anne-Marie Miéville.
Musique : Beethoven, Tom Waits.
Pays : France
Tags : Drame, Du vieux papier vers l’écran, Jeunes couples, Classiques modernes.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

 

A l’origine, c’est Isabelle Adjani qui devait incarner l’héroïne de Prénom : Carmen. Alain Sarde, qui avait produit trois films avec l’actrice et les deux précédents Godard, a organisé la rencontre entre ces deux figures du cinéma contemporain au festival de Cannes 1982. Adjani a été séduite par le projet du cinéaste de traiter Carmen à la fois comme "une figure légendaire" et "un manifeste du présent". La star a même accepté l’envie du cinéaste de réaliser un film dépouillé, exclusivement en lumière naturelle. Mais à l’issue de la première semaine de tournage, pendant laquelle Godard n’a pu filmer sa comédienne qu’au maquillage, Adjani a préféré abandonner, ne se sentant pas assez forte pour affronter les méthodes de tournage de Godard.

Quelques jours plus tard, elle a été remplacée par Maruschka Detmers, une Hollandaise de vingt ans, élève au cours Florent qui vivait à Paris depuis deux ans. Pour Godard c’est un soulagement. Sa jeune interprète a cette beauté brune et sauvage qui sied à sa vision de Carmen. De plus, elle est prête à s’impliquer sans réserve dans les scènes d’amour et de nu avec Jacques Bonnaffé, jeune acteur qui vient lui du Théâtre de la Salamandre à Lille.

Par ailleurs le film est riche en seconds rôles truculents : Jacques Villeret en mangeur de yaourts, le réalisateur Jean-Pierre Mocky en pensionnaire de l’hospice qui répète "Y a-t-il un Français dans la salle ?" (allusion à ce qui était alors son dernier film). Et encore Hippolyte Girardot et Valérie Dréville qui n’étaient pas encore connus. Mais la grosse attraction du casting reste Godard lui-même dans le rôle de l’Oncle Jean, cinéaste sur le retour. C’est lui qui sifflote l’air de la Carmen de Bizet dans les couloirs, les seuls moments du film où l’on entend la musique de l’opéra.

En même temps que ce film de Jean-Luc Godard, quatre autres versions cinématographiques de Carmen ont déboulé sur les écrans entre 1983 et 1984 ! Et ce, pour une raison simple : l’opéra de Bizet venait de tomber dans le domaine public. Pour autant les cinq entreprises sont très différentes. Carlos Saura a proposé une version flamenco, Peter Brook a joué sur la théâtralité de sa mise en scène, tandis que Francesco Rosi, avec sa superproduction en extérieurs, souhaitait donner de l’ampleur au lyrisme et à la fougue de l’opéra. Quant à Albert Lopez, il en a tourné une version érotique soft sous le titre Carmen nue.

La démarche de Godard est la plus originale. Non content de transposer le livret dans la France contemporaine, il a renoncé à la musique archiconnue de l’opéra pour lui préférer les quatuors de Beethoven. Pour lui, ce n’était pas une musique dans le film, mais un film conçu à partir de la musique. En fait la moitié des scènes du film sont consacrées aux répétitions du quatuor Prat auquel s’est adjoint la comédienne Myriem Roussel, remarquée par Godard dans Passion et à qui il a fait apprendre le violon alto en six mois. Son personnage fait le lien avec l’histoire de Carmen puisqu’elle joue Claire, la fiancée de Joseph, le gendarme qui fuit avec l’héroïne. Pour Godard, la musique de Beethoven dans son film "n’exprime pas l’âme, mais un corps de femme. C’est une musique fondamentale qui permet de guider l’action." Et d’ajouter "Mon vrai producteur, c’était Carmen et mon scénariste, c’était Beethoven qui a bien voulu m’écrire une attaque de banque avec de la musique."

Présenté à la Mostra de Venise en septembre, Prénom : Carmen y a remporté le Lion d’or, qui a rejoint chez Godard l’Ours d’or remporté à Berlin en 1965 pour Alphaville. Cette année là, le jury de Venise était présidé par l’Italien Bernardo Bertolucci et comportait plusieurs représentants de ceux qui, deux décennies auparavant, avaient assuré le renouveau du cinéma dans leur pays. Entre autres, Peter Handke en Allemagne, Nagisa Oshima au Japon, Bob Rafelson à Hollywood, Alain Tanner en Suisse et Agnès Varda en France. En cela, la récompense suprême remise à un des piliers de la Nouvelle vague française avait une dimension émouvante et symbolique qui a consolé Godard de ses déconvenues cannoises.

L'amour est enfant de poète...

L'amour fou. La guerre lasse. L'amour, hélas. Prénom Carmen. Au nom du God-Art. Jean-Luc et Raoul subliment le ressac, les corps et les lumières de la ville. Maruschka Detmers, sculpturale. Bizet siffloté dans un bistrot, Beethov en musique de chambre, Tom Waits en matinée ...

Lire la suite
9
stebbins
A voir également
Affiche du film LA VENGEANCE DU SERPENT À PLUMES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA FABRIQUE DES SENTIMENTS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ADIEU AU LANGAGE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ROOM IN ROME

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés