Bande Annonce de PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp://
John Carpenter
Dennis DunDonald PleasenceJameson ParkerLisa BlountVictor WongAlice CooperAnn YenAnne Marie HowardDirk BlockerKen WrightSusan Blanchard

PRINCE DES TÉNÈBRES (VERSION RESTAURÉE)

98 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : John Carpenter.

Casting : Dennis Dun, Donald Pleasence, Jameson Parker, Lisa Blount, Victor Wong, Alice Cooper, Ann Yen, Anne Marie Howard, Dirk Blocker, Ken Wright. Susan Blanchard

Synopsis : A Los Angeles, dans une église des bas-fonds de la ville, un groupe d'étudiants et de scientifiques, réuni autour du père Loomis, veut mettre au jour le secret d'un étrange cylindre de verre. Dans la mystérieuse capsule, un liquide verdâtre s'anime et semble prendre vie à mesure que les heures passent...

Scénario : John Carpenter, Sous Le Nom de Martin Quatermass.
Musique : Alan Howarth, John Carpenter.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Editions Originales.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Prince des ténèbres est un des films les plus intéressants de l’oeuvre de John Carpenter car il prouve sa capacité à rebondir et à se renouveler. On est en 1987 et les affaires ne sont pas au beau fixe pour lui. Son précédent long métrage, Les aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, produit à grands frais par la Fox et avec lequel il s’était essayé au film d’action sur fond d’arts martiaux, avait été un échec commercial assez injuste, l’obligeant à revenir à la production indépendante.

Prince des ténèbres s’en remet ainsi au Diable permettant à Carpenter de montrer son visage le plus sombre, avec des moyens comptés mais une efficacité remarquable. On est dans les faubourgs de Los Angeles, où dans une chapelle désaffectée, un prêtre est témoin des phénomènes paranormaux des plus inquiétants. Il va aussitôt demander de l’aide à un groupe de scientifiques, qui vont aller de surprise en surprise macabre…

Le prêtre est interprété par Donald Pleasence, un acteur britannique à la calvitie bonhomme mais au regard invariablement inquiétant dont vous vous souvenez certainement si vous avez vu La grande évasion de John Sturges avec Steve McQueen où il jouait le rôle d’un attachant faussaire. Carpenter est un admirateur de Pleasence. Prince des ténèbres scellait leur troisième collaboration, après New York 1997 où il jouait le président des Etats-Unis et surtout Halloween, où il interprétait le psychiatre Samuel Loomis, rôle qu’il reprendra dans les épisodes 2, 4, 5 et 6 de la série.

Le film que vous venez de voir illustre à merveille la capacité de John Carpenter à vous en donner le maximum avec trois fois rien. Tourné en seulement 40 jours avec 3 petits millions de dollars de budget, il s’appuie sur une mise en scène directe ou l’ambiance prévaut sur l’action. Vous noterez d’ailleurs qu’il se passe une bonne demi-heure avant que les éléments ne se précipitent, sans que jamais le mot Diable ne soit de surcroît prononcé.

Au départ, Carpenter inspiré depuis toujours par l’univers effrayant de Howard Philips Lovecraft, qui avait notamment inspiré Alien, aurait voulu donner un aspect visuel à la figure de l’anti-Dieu. Mais contraint par son budget, il choisissait de ne montrer que les malheurs et les bouleversements qu’il provoque dans la tête et l’esprit de ceux qui l’approchent, rendant l’ambiance par moments irrespirable. Le scénario s’inspire également de la fascination qu’exerce à l’époque sur le réalisateur une discipline scientifique des plus nébuleuses : la mécanique quantique…

Carpenter a lu une foule d'ouvrages sur ce sujet, qui est une variété de la physique et qui s’attache à décrire la manière irrationnelle dont les atomes se comportent dans certains contextes. Or c’est cette irrationalité qui l’a conduit à concevoir l’existence d’une entité maléfique qui défierait les lois et bouleverserait l’idée qu’on se fait de la réalité. Il est intéressant de noter enfin, que l’action finit par se dérouler à huis clos, comme dans Assaut, comme dans The Thing ou comme bien sûr dans Halloween, Carpenter pouvant développer alors sa thématique de l’enfermement, sa marque de fabrique, contexte privilégié pour que la peur se manifeste dans toute sa brutalité.

Après plusieurs clashs successifs avec les grands studios US, John Carpenter décide de tourner Prince of Darkness à une période charnière de sa carrière. Bénéficiant de très peu de moyens il se lance dans la réalisation à partir d'une découverte et d'un intérêt pour ...

Lire la suite
10
S_Plissken

Retour vers le futur

Prince des ténèbres est un film d’horreur, qu’on se le dise, l’objectif du réalisateur est d’inspirer la crainte, la peur ou même la terreur. Ici, Carpenter réussit grâce à une réalisation efficace son principal objectif bien que le résultat soit tout de même ...

Lire la suite
7
Deleuze

Par-delà le miroir

A Los Angeles, le père Loomis (Donald Pleasance) réunit une équipe de scientifiques dans une église à l'abandon pour leur révéler un secret millénaire. Dans la crypte, se trouve un container dans lequel sommeille depuis des millions d'années une entité malveillante, baignant ...

Lire la suite
9
Vincent Rigaud
 
le contexte
A voir également
Affiche du film DRESSÉ POUR TUER
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film PHENOMENA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film COME AS YOU ARE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUTFALL

à partir de

3.99
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés