PRINTEMPS PRéCOCE

Bientôt disponible
Parce que les plus anciens se souviendront que le film fur découvert jadis par le Ciné Club d'Antenne 2
Drame - 1957 - Japon - 135 MIN - Tous publics

Depuis la mort de leur seul enfant, le couple que forment depuis 7 ans Shoji Sugiyama et sa femme Masako se délite. Shoji s’ennuie dans son métier d’employé de bureau et sa femme, coincée au foyer, lui reproche de passer le reste de son temps dans les salles de jeux ou au bar avec des collègues.

Un dimanche, Shoji se rend à une sortie organisée par son usine, à laquel...

Réalisé par

7.6 / 10
Les avis surSens Critique
Sôshun

Le cinéma d’Ozu c’est peut-être, ainsi que le déclarait l’un de ses assistants, Kiju Yoshida, «poursuivre un mirage dans un pré au printemps», à moins que ce ne soit, comme pour Wenders, « le paradis perdu du 7ème art »… Le réalisateur allemand, en effet, ...

Lire la suite8Par Aurea

Printemps précoce c’est la chronique d’un couple, d’une poignée d’employés. Une chronique qui se révèle loin de tout optimisme. On y décèle une noirceur palpable jusque dans ces derniers plans censés offrir des lendemains meilleurs à nos protagonistes et cependant… ...

Lire la suite7Par IllitchD
Employés et maris

Un couple se délite. Le mari, lassé d'une femme trop froide, va se laisser attirer par une autre. C'est le thème principal de ce long film (presque 2h30). Mais, à mes yeux, ce n'est pas le plus intéressant. Oh ! bien sûr, les portraits psychologiques des personnages sont ...

Lire la suite7Par SanFelice

Tags

Le contexte

Comme Ozu, Mikio Naruse a été un observateur attentif de la société japonaise et de la complexité des relations humaines.

Yasujirô Ozu

Abandonnant son genre fétiche du polar, James Gray signe un drame subtil sur un homme qui, lui aussi, hésite entre deux femmes.

LE CHOC DES PLANÈTES

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS