PRUDENCE ET LA PILULE

1968
89 mn
Ce film n’est plus disponible

1968
89 mn
Parce ce que le film est le dernier des cinq que David Niven et Deborah Kerr ont joué ensemble

Prudence Hardcastle prend la pilule, ainsi que sa belle sœur. Mais voilà que les pilules sont mystérieusement remplacées par de l’aspirine ou des tablettes de vitamines. Bientôt, ce qui doit arriver arrive.

Ce film n’est plus disponible
Comédie
Royaume-Uni
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Prudence et la pilule est une curiosité, le produit d’une époque révolue, ce qui demande de revenir sur le contexte pour en mesurer aujourd’hui la portée, ou au moins comprendre pourquoi quelqu’un a pu penser qu’un sujet pareil pourrait faire un succès en salles. 

L’arrivée de la pilule contraceptive dans les années 60 était une véritable révolution qui a ouvert des portes jusque-là interdites par la morale.  Et la possibilité de contrôler les naissances n’a pas manqué d’inspirer une farce qui se veut légère.

Le principal ressort de ce film centré sur un couple d’Anglais aisés s’enclenche lorsque le mari joué par David Niven remplace les pilules contraceptives de son épouse par de l’aspirine. En même temps, le majordome remplace les pilules de la bonne par des tablettes de vitamines. Laquelle remplace ce qu’elle croit être ses vitamines par ce que sa patronne croit être ses pilules.  La même chose arrive dans la maison du frère de David Niven. A la fin, deux épouses, une fille et une bonne sont enceintes. On peut appeler ça une comédie bon enfant.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA GARÇONNIÈRE (Comédie inspirée par un début de libération des moeurs) ou encore TAKING OFF (L'irruption de nouvelles moeurs , en l'occurrence l'usage des drogues douces, dans le quotidien d'une famille ordinaire.).