PUDOR

Bientôt disponible
Drame - 2007 - Espagne - 106 MIN - Tous publics
Un homme apprend qu'il va mourir, sa femme reçoit des lettres anonymes érotiques, Papy cherche sa dernière occasion de tomber amoureux, la fille adolescente est attirée par sa meilleure amie, le petit voit des fantasmes. Ils vivent ensemble, ils sont seuls.
Pas encore disponible
1MNavant
2MNaprès
José Riba
José Riba
CHRONIQUEUR
Vous connaissez sans douteTristán Ulloa, acteur réputé, primé et très présent dans le cinéma espagnol actuel. Vous pouvez le voir par exemple dans “Lucía et le sexe”.

En duo déjà avec son frère David, ce jeune comédien né à Orléans avait réalisé un court métrage de genre en 2002, une sorte d’exercice de style, de test pour se faire la main.

En 2007, ils récidivent ensemble, cette fois dans la mise en scène d’un long, « Pudor », un titre qui joue avec les deux acceptions du mot en latin, pudeur et puanteur, pour un sujet fort qui commence bille en tête : dès le générique vous serez dans le bain !

Une famille guettée par l’arrivée de la maladie et la mort, des gens à bout, une manière autre de décliner le « no future », pas besoin d’être punky, quand on a une vie de merde et que la communication ne fait pas partie des habitudes à la maison.

Vous pardonnerez à cesjeunes réalisateurs quelques maladresses : ce n’est pas toujours facile de diriger des enfants, ni des adolescents.

Pour le reste, les frères Ulloa se sont appuyés sur des acteurs professionnels, des têtes connues du cinéma espagnol, pour armer une mise en scène plutôt intéressante à partir des postulats d’une production tout à fait commerciale. Budget, un peu moins de deux millions d’euros, pour ce film qui reste inédit en France.

Tags

Contexte

David Ulloa

DIAS CONTADOS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité