PUSHER II : DU SANG SUR LES MAINS

À partir de 8.99 €
Policier / Suspense - 2006 - Danemark | Grande-Bretagne - 102 MIN - VM - interdit aux moins de 16 ans

Tonny est un criminel à la petite semaine. Peu après sa sortie de prison, il vole une Ferrari pour impressionner son père, alias « Le Duc », un chef de gang autoritaire et violent. Un cadeau qui ne tarde pas à se retourner contre lui, le patriarche lui reprochant d’avoir agi sans réfléchir, comme à son habitude. Blessé, humilié, Tonny ne s’avoue pas vaincu et fait équipe avec un voyou à la réputation désastreuse, le bien nommé « Kurt-le-con »…

7.7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Cédric Jouarie
Cédric Jouarie
CHRONIQUEUR

Comme son titre l’indique en partie, Pusher 2: Du sang sur les mains est l’épisode central de la trilogie Pusher réalisée par Nicolas Winding Refn. Il suit les mésaventures quotidiennes de Tonny, un voyou sans envergure, dans les bas-fonds de Copenhague.

C’est l’acteur Mads Mikkelsen qui incarne le rôle central du film. D’autant plus central que la caméra ne le quitte pour ainsi dire jamais, cette caméra assujettie au protagoniste principal étant l’une des caractéristiques principales de la trilogie. Le second parti pris récurrent est qu’il ne s’agit pas d’un film sur un criminel mais plutôt sur un homme qui évolue dans un milieu où le crime est la norme. Et enfin, le troisième trait qui unit les trois films est que tous les protagonistes savent, et même acceptent, que "celui qui vit par l’épée périra par l’épée."

Dans l’intervalle de huit ans qui séparent Pusher 1 & 2, Mads Mikkelsen a eu le temps de devenir véritable star, non seulement au Danemark, mais également à l’international. On l’a vu dans Les Bouchers Verts de Anders Thomas Jensen, Casino Royale de Martin Campbell ou encore le très joli Coco Chanel & Igor Stravinsky de Jan Kounen.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Parce que c'est le dernier volet de la "Trilogie Pusher".

Nicolas Winding Refn

Parce que le réalisateur Nicholas Winding Refn explore à nouveau le milieu de la criminalité, anglaise cette fois-ci.

COCO CHANEL et IGOR STRAVINSKY

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS