PUSHER III : L'ANGE DE LA MORT

À partir de 8.99 €
Policier / Suspense - 2006 - Danemark - 102 MIN - VM - interdit aux moins de 16 ans
Milo a commencé une thérapie pour se défaire de sa toxicomanie. Mais, devant les tracas qui s'accumulent, sa décision de décrocher est mise à mal. Milo qui tient un petit restaurant à Copenhague est aussi trafiquant de drogue, et, au lieu du chargement d'héroïne qu'il attendait, il se retrouve avec des pilules d'ecstasy, sans savoir à qui les revendre. Pour ajouter à son stress, ce même jour il doit préparer un repas pour les cinquante convives que sa fille Milena à invités pour ses vingt-cinq ans. Milo décide de confier les pilules d'ecstasy à un petit revendeur qui disparaît sans donner de nouvelles.
7.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Jacques Lévy
Jacques Lévy
CHRONIQUEUR

Avec Pusher 3 le Danois Nicolas Winding Refn, réalisateur du Guerrier silencieux et Drive, clôt de façon apocalyptique sa trilogie sur la pègre de Copenhague. Certes on retrouve ici des personnages déjà présents dans les deux précédents volets, mais cette histoire fonctionne très bien de façon indépendante. Pas besoin d’avoir déjà vu le personnage de Milo pour l’accompagner immédiatement dans sa descente aux enfers qui s’annonce dès les premières minutes du film.

Accro à l’héroïne, ce restaurateur a décidé de décrocher. Une décision d’autant plus difficile à tenir qu’il est trafiquant de drogue, et qu’au lieu de la livraison attendue de poudre blanche, il a reçu une encombrante cargaison de pilules d’ecstasy qu’il lui faut écouler au plus vite. Et, cerise sur le gâteau, il a promis à sa fille Milena de préparer un repas pour les cinquante personnes qu’elle a invité à fêter son vingt-cinquième anniversaire le soir même.

La tension va donc monter au fil des heures jusqu’à l’explosion de violence. Pourtant, comme le précise le réalisateur lauréat en 2011 du prix de la mise en scène à Cannes pour Drive : "A côté de ce qu’on voit couramment au cinéma, mes films montrent très peu de gens tués, frappés ou poignardés". Et si Massacre à la tronçonneuse est un de ses films de chevet, son goût pour le Scarface de Brian de Palma, transparaît également ici, notamment dans une scène de boucherie. Les âmes sensibles sont prévenues, mais les moins sensibles risquent aussi quelques cauchemars.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Le premier volet de la trilogie réalisée par Nicolas Winding Refn.

Nicolas Winding Refn

Un film de gangsters dépeignant aussi bien les activités illégales que la vie familiale des truands.

2012

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité