QU'UN SANG IMPUR...

À partir de 3.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
le film d'Abdel Raouf Dafri propose un nouveau regard sur la guerre d'Algérie
Guerre / Western - 2020 - France - 109 MIN - VF - HD - Tous publics
Pendant la guerre d'Algérie, le colonel Paul Andreas Breitner, un ancien combattant des commandos d'élite du Nord-Vietnam, doit traverser l'Aurès, région montagneuse dans l'Est algérien, bastion des combattants indépendantistes, à la recherche de son ami, le colonel Simon Delignières, porté disparu...
5.4 / 10
5.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Perrine Quennesson
Perrine Quennesson
CHRONIQUEUR

Moult fois abordé par le cinéma, contrairement à ce que l’on peut imaginer, des Oliviers de la justice de James Blue en 1962 à Indigènes de Rachid Bouchareb en 2006 en passant par RAS d’Yves Boisset en 1973 et Loin des hommes de David Oelhoffen en 2014, la guerre d’Algérie est aussi au coeur du premier film d’Abdel Raouf Dafri.

Qu’un sang impur suit le colonel Paul Andreas Breitner, qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il était, contraint de traverser une Algérie en guerre, à la recherche de son ancien officier supérieur : le colonel Simon Delignières, porté disparu dans les Aurès Nemencha, une véritable poudrière aux mains des rebelles.

Au croisement d’Il faut sauver le soldat Ryan et d’Apocalypse Now, Qu’un sang impur… se lance dans une étude frontale et sans concession de cette guerre au moment où elle a un de ses tournants, privilégiant cependant un regard humain sur ses personnages plutôt qu’un cours d’histoire ou une plaidoirie pour un camp ou l’autre. Une vision très XXIe siècle de la sale guerre.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN DE STEVEN SPIELBERG (La aussi un soldat a pour mission d'en retrouver un autre dans un contexte particulièrement violent) ou encore LA TRAHISON DE PHILIPPE FAUCON (Le film se déroule également lors de la guerre d'Algérie, dans la même région du pays).

Réalisé par

Même casting

Pas si éloigné