Bande Annonce de Quand je serai petitDécouvrez la bande Annonce de Quand je serai petit sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3758/fond/3758_w_500.jpg
Jean-Paul Rouve
Miou-MiouArly JoverBenoît PoelvoordeJean-Paul RouveMiljan ChatelainClaude BrasseurElena Harvier-ZhilovaGilles LelloucheLisa MartinoLolita OffensteinRémi GillodtsXavier Beauvois

Quand je serai petit

95 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jean-Paul Rouve.

Casting : Miou-Miou, Arly Jover, Benoît Poelvoorde, Jean-Paul Rouve, Miljan Chatelain, Claude Brasseur, Elena Harvier-Zhilova, Gilles Lellouche, Lisa Martino, Lolita Offenstein, Rémi Gillodts. Xavier Beauvois

Synopsis : A l'occasion d'un voyage en ferry, Mathias, un quadrégénaire heureux et père de famille, croise par hasard un enfant qui porte le même prénom et dans lequel il se retrouve intégralement. Profondément bouleversé de se voir ainsi quand il était petit, il se lance sans réfléchir sur les traces de ce patit garçon et se retrouve littéralement plongé dans sa propre enfance dont il devient le spectateur.

Scénario : Benoît Graffin, Jean-Paul Rouve.
Musique : Emilie Simon.
Pays : France

à partir de

7.99
voir ce film

De Daniel Auteuil à Sophie Marceau, de Sandrine Bonnaire à Gérard Jugnot, de Nicole Garcia à Michel Blanc, on ne compte plus les actrices et les acteurs français qui durant ces dernières décennies ont franchi le pas de la réalisation. Sans rien renier de leur métier initial, ils sont passés derrière la caméra devenant la plupart du temps de formidables directeurs d’acteurs, expérience oblige. Jean-Paul Rouve, venu du café-théâtre puis de la télévision et remarqué rapidement par le cinéma ne fait pas exception à la règle.
C’est en 2008 qu’il a signé son premier film Sans arme, ni haine, ni violence adapté de l’affaire Spaggiari. Quatre ans plus tard, il confirme cette nouvelle orientation avec une œuvre beaucoup plus personnelle et intimiste, Quand je serai petit. Le scénario, coécrit avec Benoît Graffin, semble tout droit sorti d’un rêve éveillé qui pourrait tout aussi bien se transformer en cauchemar existentiel ou en conte de fées charmant.

Quand sur le pont d’un ferry, Mathias paisible quadragénaire qu’incarne Jean-Paul Rouve lui-même, croit se voir avec trente ans de moins dans la peau d’un petit garçon qui se prénomme comme lui, c’est évidemment tout son univers qui bascule. L’acteur-cinéaste a raconté par la suite que cette drôle de situation de départ s’était imposée à lui alors qu’il voyageait en train pour se rendre à Venise. Le train s’est transformé en bateau mais l’étrangeté initiale a été conservée, histoire de mieux embarquer le spectateur.

C’est un fait certain, le cinéma aime jouer avec nos émotions sur la mémoire et le passé. Jean-Paul Rouve s’inscrit ainsi dans une grande tradition scénaristique qui dépasse les frontières hexagonales. De tous temps et dans tous les pays, les cinéastes ont aimé s’amuser avec la capacité du cinéma à brouiller allégrement les pistes de la temporalité cartésienne. En 1943, René Clair faisait du héros de C’est arrivé demain un prophète pris à son propre piège et pressé d’arrêter la machine infernale qu’il avait lui-même mise en place. Le film de Jean-Paul Rouve explore lui-aussi cette volonté de tenter d’influer sur le futur antérieur : son héros voudrait en quelque sorte pouvoir refaire le passé à l’aune du son présent.

Equation impossible que seule le cinéma peut faire tenir debout par la grâce du scénario et de la fiction. C’est donc bien de mémoire dont il s’agit ici, comme le rappelle avec bon sens le personnage de la mère du héros que joue Miou-Miou, je cite : « Les souvenirs, c’est bien que ça disparaisse, sinon ça prend trop de place. » Et Jean-Paul Rouve d’admettre au moment de la sortie du film qu’il  arrive de céder trop facilement à la nostalgie. De ce point de vue, Quand je serai petit apparaît comme une façon de conjurer ces mauvais démons. Comme s’il s’agissait pour l’acteur-réalisateur de se débarrasser du poids excessif du passé à travers de ce conte fantastique.

Avec d’autant plus d’efficacité que le film cultive sans cesse une volonté de réalisme : si le point de départ est un conte, tout ce qui arrive par la suite ne relève pas de l’imaginaire. A telle enseigne que Jean-Paul Rouve durant le tournage ne cessait de répéter une seule et même phrase : « C’est la vraie vie ! ». Une façon comme une autre de conjuguer le conte et la réalité, la poésie et la prose.

Et bien moi j'ai aimé! Ce film est magnifique. Jean-Paul Rouve est excellent, en quadra un peu adulescent, qui retrouve à travers cette famille du nord, les souvenirs qui lui manquaient de son enfance. J'ai trouvé ça très juste, très émouvant. On s'imagine, à sa place, ...

Lire la suite
9
Tehem

Le syndrome de Peter Pan !

Peu de publicité pour un grand film. Jean Paul Rouve nous faisait rire avec les robins des bois, nous a fait sourire avec Sans armes ni haine ni violence. Cette fois-ci, il a décidé de nous faire pleurer. Le postulat assez étrange du film est très longtemps aussi destabilisant ...

Lire la suite
7
Musashi

Back to the Future

"- Tout ça c'est du passé. - Du futur, vous voulez dire. - Si tu préfères" Emett Brown & Marty McFly, Retour vers le futur 2 Samedi soir, je suis allé au cinéma sans rien savoir du film : dans mon petit cinéma de quartier, il n'y avait le choix qu'entre Le Grand Soir et ...

Lire la suite
7
Bert Thran
 
le contexte
  • Egalement interprété par
    Jean-Paul Rouve
  • Pas si éloigné
    la présence de Benoît Poelvoorde au générique, à chaque fois dans le rôle d'un père très lié à son fils.
  • Egalement realisé par
    Jean-Paul Rouve
  • Dans le même genre
    Dans "Camille redouble", la réalisatrice Noémie Lvovsky imagine également un retour vers le passé de son héroïne qui tente d'infléchir ainsi le cours du temps et des choses
A voir également
Affiche du film Gigola
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Madame Irma

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Trois frères

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Quartier lointain

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film FAST AND FURIOUS 8

à partir de

4.99
 
Affiche du film PÈRE ET FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film À BRAS OUVERTS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ALBERT

à partir de

4.99
 
Affiche du film OSIRIS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés