QUE LE SPECTACLE COMMENCE...

Bientôt disponible
Comédie - 1980 - Etats-Unis d'Amérique - Tous publics

Alors qu’il travaille au montage de son dernier film, qui évoque  la biographie d’un comédien de stand up, Joe Gideon prépare son prochain spectacle pour Broadway. Il en est au casting des danseurs et des danseuses et reçoit les sollicitations des nombreuses candidates. Séducteur infatigable, il s’occupe aussi des femmes les plus importantes de sa vie : son ex-épouse,  sa petite...

Réalisé par

7.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Avec ses innombrables références plus ou moins directes à la carrière de son réalisateur Bob Fosse, Que le spectacle commence est une forme cinématographique d’autofiction avant la lettre. Roy Scheider y figure un metteur en scène qui se pousse à bout en travaillant simultanément à l’achèvement d’un film biographique sur un comique de stand up, et à la préparation de sa prochaine comédie musicale pour Broadway.

Les deux spectacles  sont des allusions transparentes à Lenny, le film qui avait valu à Bob Fosse et à Dustin Hoffman des nominations à l’Oscar, et à Chicago, le spectacle musical mis en scène par Bob Fosse. Le personnage lui-même est représenté comme un un homme au bord de la crise cardiaque, travailleur acharné, séducteur compulsif, fumeur invétéré, et grand consommateur d’amphétamines. Dans la réalité, Bob Fosse avait probablement le même style de vie, qui lui a valu plus d’une crise cardiaque, avant celle qui l’a emporté à l’âge relativement précoce de 60 ans. Dans son rôle, Roy Scheider a probablement donné la meilleure performance de sa carrière. Il a été nommé à l’oscar cette même année, mais ironiquement, la récompense est allée à Dustin Hoffman pour Kramer contre Kramer.

Le contexte

Bob Fosse

FRENCH CONNECTION

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS