QUELQUES JOURS AVEC MOI (VERSION REMASTÉRISÉE)

Disponible dans le Pass Illimité
Pour les répliques de Fonfrin-Jean Pierre Marielle ("socialiste mais pour le libéralisme")
Drame - 1988 - France - 123 MIN - VF - HD - Tous publics

Après un séjour en clinique psychiatrique, Martial Pasquier reprend sa place dans l’importante société familiale qui gère de nombreux supermarchés en France. Pour comprendre les baisses de chiffre d’affaires de certains de leurs magasins, Madame Pasquier, la mère de Martial, lui propose d’aller sur place vérifier les comptabilités. Première étape : Limoges. Là, il fait la connaissance du gérant, Raoul Fonfrin, de sa femme Irène et, surtout, de leur domestique, Francine...

Réalisé par

6.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Durant les cinq années qui suivirent Garçon !, son film précédent sorti en 1983 et dont il n’était pas très content, Claude Sautet se cherche et a bien du mal à se trouver. « Je m’engluais, prisonnier d’une espèce d’autocomplaisance », expliquera-t-il plus tard. Il avait entamé plusieurs scénarios, sans en achever aucun et songeait sérieusement à abandonner le cinéma.

C’est alors que Philippe Carcassonne, un ancien critique de la revue Cinématographe qui souhaitait devenir producteur, insista lourdement et finit par le convaincre de repartir du bon pied. Et, du bon pied, ça voulait dire : avec une nouvelle génération de comédiens et de techniciens. Il ne l’autorisait à garder avec lui que sa scripte et sa monteuse habituelle ! C’était le déclic attendu. « J’avais l’impression que je pouvais m’envoler », avoua Sautet.

Ainsi naquit Quelques jours avec moi, le onzième long métrage du réalisateur, et son préféré avec Max et les Ferrailleurs. Il y dirigea Daniel Auteuil (38 ans), que le rôle d’Ugolin venait de rendre très populaire, et Sandrine Bonnaire (21 ans), découverte cinq ans plus tôt par Maurice Pialat. Personne ne se souvenait plus qu’avant A nos amours elle avait fait un peu de figuration dans les Sous-doués en vacances, dont Auteuil était la vedette. Face à eux : Jean-Pierre Marielle et Dominique Lavanant, Danielle Darrieux et Vincent Lindon, Dominique Blanc et François Chaumette.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Francine (Bonnaire), Martial (Auteuil) et Fernand (Lindon), sont les dignes héritiers de Catherine (Moreau), Jules (Werner) et Jim (Serre).

Claude Sautet

Comme Martial (Auteuil), en s’éloignant de ses affaires, Sam Lion (Belmondo) se rapprochera de la vraie vie et de lui-même.

L’AMOUR EN DOUCE (1985)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité