QUICK GUN MURUGUN

Bientôt disponible
Parce que le héros de ce western, s'il est indien, est aussi végétarien
Guerre / Western - 2009 - Inde - 97 MIN - Tous publics
Un cow-boy végétarien voyage dans le temps pour affronter un patron de fast-food qui veut développer le commerce de la viande de boeuf en Inde.

Réalisé par

5.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Si Luky Luke était né dans les faubourgs de Bombay, il s’appellerait Quick Gun Murugan : il parle peu, redoute la présence des femmes, mais tire plus vite que son ombre quand il s’agît de rendre la justice. Végétarien jusqu’à la moelle si on peut dire, notre pistolero d’opérette habillé en chemise de satin vert et pantalon orange, doit mener un combat sans pitié contre un méchant des plus pittoresques : l’affreux et sanguinaire Assiette de riz saignant. Un tamoul du genre maboul. Un illuminé du steak, qui rêve de convertir toute l’Inde à sa passion de la viande rouge.

Vous l’avez compris, le film que vous vous apprêtez à découvrir déjoue toute tentative de classification. Production indépendante à petit budget, réalisé en marge de l’industrie Bollywoodienne, Quick Gun Murugan doit plus à Quentin Tarantino ou à Roberto Rodriguez qu’au grand Satyajit Ray.

A première vue, il s’agît d’un western. Mais lorsque le héros se retrouve projeté dans le futur afin de terminer sa mission salvatrice, on comprend que tous les dérapages scénaristiques seront permis. Un conseil, baissez-vous pour évitez les balles perdues, ça canarde vraiment dans tous les sens.

Le contexte

Le réalisateur de Ghost in the Shell nous raconte à sa manière l'histoire de la cuisine traditionnelle et des fast-food japonais : un film qui ne ressemble à aucun autre.

Shashanka Ghosh

Mieux que le western tamoul, le western thaïlandais, aux couleurs saturées et aux sentiments grandiloquents.

ROWDY RATHORE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS

Même casting