Bande Annonce de QUINZE JOURS AILLEURSDécouvrez la bande Annonce de QUINZE JOURS AILLEURS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3553/fond/3553_w_500.jpg
Vincente Minnelli
Cyd CharisseDaliah LaviEdward G. RobinsonGeorge HamiltonKirk DouglasClaire TrevorErich Von Stroheim Jr.James GregoryJoanna RoosRosanna SchiaffinoGeorge MacreadyMino DoroStefan Schnabel

QUINZE JOURS AILLEURS

103 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Vincente Minnelli.

Casting : Cyd Charisse, Daliah Lavi, Edward G. Robinson, George Hamilton, Kirk Douglas, Claire Trevor, Erich Von Stroheim Jr., James Gregory, Joanna Roos, Rosanna Schiaffino, George Macready, Mino Doro. Stefan Schnabel

Synopsis : Jack Andrus, ex-star d’Hollywood dépressif, séjournant dans une clinique psychiatrique est appelé à Rome par son vieil ami, le cinéaste Maurice Kruger. Croyant à un possible retour en haut de l’affiche, Jack déchante vite, Kruger ne lui proposant que de superviser la postsynchronisation de son film. La déception passée, Jack accepte et reste à Cinecittà où il fait la connaissance de la charmante Veronica, alors que, par hasard, il y retrouve aussi Carlotta, sa venimeuse ex-épouse dont le souvenir l'obsède...

Scénario : Charles Schnee.
Musique : David Raskin.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Une ville : Rome.

à partir de

7.99
voir ce film

C’est en 1942, à l’âge de 39 ans, que Vincente Minnelli tourne son premier film, Un petit coin aux cieux, une allégorie musicale sur le bien et le mal exclusivement interprétée par des acteurs noirs, dont Louis Armstrong. C’est le point de départ d’une filmographie époustouflante, dont les titres parlent d’eux-mêmes : le Pirate, Un Américain à Paris, Tous en scène !, j’en passe et des meilleurs.

Parallèlement à ses comédies musicales, plus brillantes les unes que les autres, Minnelli tourne des comédies pures, telle que le Père de la mariée avec Spencer Tracy et Elizabeth Taylor, et des drames, tels que Les Ensorcelés qui récoltera cinq Oscars en 1953, le portrait d’un autoritaire producteur hollywoodien, à la fois haïssable et admirable, en tout cas ensorcelant, incarné par Kirk Douglas.

Dix ans plus tard, dans Quinze jours ailleurs – qui n’est pas la suite des Ensorcelés mais qui le prolonge –, une star déchue, alcoolique et dépressive, Kirk Douglas balafré, croit pouvoir remonter la pente, grâce à un ami metteur en scène (Edward G. Robinson) qui l’invite à Rome, dans les studios de Cinecittà où le tout Hollywood déclinant, voire décadent – s’est délocalisé. Dans cette description d’un monde plein de cruauté, que les paillettes et le champagne ont bien du mal à dissimuler, vous reconnaîtrez aussi, bien qu’elle ne danse pas, Cyd Charisse en venimeuse ex-épouse, et George Hamilton, en jeune acteur fragile.

Comme vous l’avez repéré vous-même, le film en noir et blanc qu’Edward G. Robinson fait projeter à toute son équipe, dont Kirk Douglas (en chaussettes), n’est autre que les Ensorcelés, tourné dix ans plus tôt par Vincente Minnelli avec, Kirk Douglas. Ces deux-là ne sont pas les seuls à avoir participé aux deux films. En effet, apparaissent au générique de l’un et de l’autre le nom de John Houseman, producteur de plusieurs autres films de Minnelli et, entre autres, du Jules César de Mankiewicz, et le nom du compositeur David Raksin qui, outre la musique des deux films de Minnelli, avait travaillé sur la bande originale de Laura d’Otto Preminger et de la Vie secrète de Walter Mitty de Norman McLeod.

Bien sûr, la scène durant laquelle Jack roule à toute vitesse en compagnie de Carlotta, fait écho à la scène des Ensorcelés durant laquelle, folle de jalousie, la star, interprétée par Lana Turner, roule à toute vitesse, en pleine nuit et sous la pluie, pour oublier le nouvel affront que vient de lui faire subir l’homme qu’elle croyait aimer, le metteur en scène interprété par Kirk Douglas.

Jugé trop immoral par les patrons de la Metro Goldwyn Mayer, le personnage de Carlotta, interprété par Cyd Charisse, sera revu et corrigé et certaines de ses scènes coupées au montage, qui se déroula en l’absence de Minnelli. Dans l’une des scènes ainsi sacrifiées, Cyd Charisse expliquait sans ambages à un journaliste ce qu’était vraiment devenu Hollywood et le métier de star. La cruauté et le cynisme de cette diatribe n’eut pas l’heur de plaire aux patrons de la firme au lion, qui se sentirent, peut-être, un peu visés.

C’est la comédienne palestinienne Daliah Lavi, déjà vue aux côtés de Jean-Pierre Cassel dans Candide ou l'optimisme au 20e siècle de Norbert Carbonnaux, qui prête ses traits – remarquables – à la charmante Veronica. Robert Hossein venait de la diriger brièvement dans le Jeu de la vérité. En 1963, Mario Bava devait lui confier le rôle principal et bien sombre du Corps et le fouet, face à un Christopher Lee en faux mort vivant, mais vrai sadomasochiste.   

Enfin, si le nom d’Erich von Stroheim apparaît deux fois au générique du film, évidemment, il s’agit d’Erich von Stroheim Jr, dans les deux cas. Né à Los Angeles en 1916, le fils de l’inoubliable capitaine von Rauffenstein de La Grande Illusion, avait, au milieu des années 1940, entamé une carrière d’assistant réalisateur aux côtés d’Henry Hathaway, Robert Wise ou encore Nicholas Ray, dont il fut l’assistant sur Traquenard – déjà avec Cyd Charisse. Mais, en plus de son travail d’assistant, comme ici, Erich von Stroheim Jr. faisait, parfois, l’acteur, comme ici aussi. C’est lui l’homme au chapeau noir qui accompagne Kirk Dougals dans la nuit romaine à la recherche du jeune premier, un temps disparu.

Autres temps.

1962 est l'année où le cinéma s'est considérablement industrialisé, où la télévision a pris une place prépondérante dans la société et où les financiers ont pris le pas sur les patrons de studios, laissant souvent de grands cinéastes d'antan sur le carreau. Le supposé ...

Lire la suite
7
Boubakar

Quinze jours ailleurs est le Minnelli un peu oublié, un Minnelli pas joyeux, non-chanté pas aussi virtuose que Les Ensorcelés. Ce film est loin d'être une comédie musicale dansée mais c'est tout de même une belle chorégraphie que nous propose Minnelli. Poursuivant sa démarche ...

Lire la suite
7
JimAriz
le contexte
A voir également
Affiche du film SOLEIL VERT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CHANTONS SOUS LA PLUIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN AMERICAIN A PARIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ROOM IN ROME

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés