QUO VADIS

Bientôt disponible
Parce que le film de Kawalerowicz est la sixième adaptation du roman de Sienkewicz
Politique / Histoire - 2001 - Pologne|Etats-Unis d'Amérique - 120 MIN - interdit aux moins de 10 ans

A Rome, au premier siècle la religion chrétienne est interdite. L’officier Marcus Vicinius tombe amoureux de Lygie, une esclave qui la pratique dans la clandestinité, protégée par le puissant Ursus. Gagnée par la foi de la jeune femme, Vicinius se convertit au christianisme. Lorsque Rome prend feu, l'empereur Néron et son épouse accusent les Chrétiens et organisent leur massacre dans le Colisée.

Réalisé par

5.8 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Quo vadis est la sixième adaptation du roman d’Henryk Sienkiewicz, spécialiste du roman historique également auteur des Chevaliers teutoniques.  Le titre en latin (normalement suivi d’un point d’interrogation) fait référence à une question de Saint Pierre à Jésus Christ  portant sa croix : « Quo vadis Domine ? », « Où vas-tu, Seigneur ? ». Située au premier siècle, l’histoire est celle, éternelle, de la lutte pour la liberté de conscience : le roman de Sienkiewicz était ainsi une métaphore de la conversion forcée des catholiques polonais à la religion orthodoxe par les Russes, et valu à son auteur le Prix Nobel de littérature en 1905.
La plus célèbre adaptation du roman fut réalisée en 1951 par Mervyn LeRoy avec Robert Taylor, Deborah Kerr et Peter Ustinov.  Cette nouvelle version réalisée par Jerzy Kawalerowicz est en quelque sorte un retour aux sources puisque, après l'Italie (le Quo Vadis ? de 1913 lance le genre du film antique, juste avant le célèbre Cabiria de Pastrone) et Hollywood, le roman est adapté pour la première fois dans le pays d’origine de son auteur : la Pologne.
Grosse production, ce Quo vadis a été distribué sous plusieurs formes : une version cinéma de trois heures, rallongée pour la télévision polonaise en 6 épisodes de 45 minutes et, enfin, le montage de deux heures qui vous est présenté ici.

Contexte

4 siècles avant le règne de Néron, en Égypte, ce sont les chrétiens qui prennent le pouvoir et persécutent les autres religions, sur fond d’amour et d'interrogations philosophiques.

Jerzy Kawalerowicz

Une autre reconstitution des débuts du christianisme et de l’incendie de Rome. L’interprétation de Néron par Charles Laughton a marqué les mémoires.

LA LISTE DE SCHINDLER

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité