RABIA

2010
91 mn
Parce que 80% du tournage du film (espagnol) s'est déroulé dans une maison fermée
Ce film n’est plus disponible
A Madrid de nos jours, deux immigrés sud-américains, Rosa et José-Maria, viennent de se rencontrer quand ce dernier provoque la mort de son chef de chantier. Il doit alors se cacher et trouve refuge, l'insu de tous, dans la grande maison bourgeoise où Rosa est employée comme domestique. Rosa, malgré elle, va devenir le centre de tous les regards et de tous les fantasmes.
Ce film n’est plus disponible
Policier / Suspense
Colombie|Espagne
Tous publics
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Nous sommes à Madrid. Rosa et José-Maria, tous deux immigrés sud-américains, viennent de se rencontrer lorsque ce dernier provoque la mort de son chef de chantier. Il doit alors prendre la fuite et se cacher. Il trouve  refuge, incognito, dans la grande maison où Rosa est elle-même employée  comme domestique. Tel est le point de départ du film Rabia, produit  par Guillermo del Toro,  écrit et réalisé par Sebastian Cordero, d’après Rage, le roman de l’écrivain argentin Sergio Bizzio. 

Il s’agit là du troisième long métrage de Sebastian Cordero, cinéaste équatorien, né à Quito en 1972. En 2004, avec  « Cronicas », il avait rencontré une véritable audience internationale, au-delà de l’Amérique latine où il avait remporté plusieurs prix notamment aux festivals de Lima et de Guadalajara. C’est ainsi qu’il avait été présenté aux Etats-Unis pour le festival de Sundance et il avait en outre figuré dans la sélection « Un certain regard » du Festival de Cannes. 

Rabia est le premier film résolument européen de ce cinéaste sud-américain, même s’il est produit par le Mexicain Guillermo del Toro. L’action se situe en effet intégralement dans la capitale espagnole, contrairement aux  autres films de ce même auteur qui se déroulent au Salvador, au Mexique, en Equateur ou encore en Colombie. Une manière comme une autre de rendre hommage à l’Espagne puisqu’en 2004, le cinéaste avait reçu le Goya du meilleur film étranger, l’équivalent de nos César en Espagne, pour son film Ratas, Ratones, Rateros. Et cette fois c’est de rage qu’il s’agit…

 

 
Dans le même genre vous pouvez trouver INSIDE (Film espagnol et sud-américain dans lequel on retrouve d'ailleurs Martina Garcia, "Inside" se fonde également sur une présence cachée et inquiétante à l'intérieur d'une maison.) ou encore CRIA CUERVOS (Carlos Saura faisait lui aussi d'une maison bourgeoise espagnole l'un des personnages principaux de son film.).