Bande Annonce de Rachel, RachelDécouvrez la bande Annonce de Rachel, Rachel sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2390/fond/2390_w_500.jpg
Paul Newman
James OlsonJoanne WoodwardKate HarringtonBernard BarrowDonald MoffatEstelle ParsonsFrank CorsaroTerry Kiser

Rachel, Rachel

100 mn

Note de SensCritique :

7 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Paul Newman.

Casting : James Olson, Joanne Woodward, Kate Harrington, Bernard Barrow, Donald Moffat, Estelle Parsons, Frank Corsaro. Terry Kiser

Synopsis : Rachel est une institutrice dans un village américain. A 35 ans, elle vit toujours avec sa mère et n'a personne dans sa vie. Quand un homme venu de la grande ville entame un jeu de séduction, la vieille fille commence à se rendre compte de la vacuité de son existence et va tenter d'enfin la remplir.

Scénario : Stewart Stern.
Musique : Jerome Moross.
Pays : Etats-Unis

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

En 1968, Paul Newman est une star : ses films triomphent au box-office, il est régulièrement nominé aux Oscars, et incarne pour le public américain une icône virile comme il n’y en a pas eu depuis Marlon Brando. Newman va prendre tout le monde de court avec son premier film de réalisateur. La vedette de L’arnaqueur et de Hud s’est effacée en passant derrière la caméra. Là où généralement les acteurs deviennent metteurs en scène pour s’offrir un rôle, Newman va mettre en avant son épouse Joanne Woodward dans Rachel Rachel.

Cette œuvre intimiste est dans la veine des écrits d’un JD Salinger quand elle dépeint la solitude d’une vieille fille qui réalise qu’elle est passée à côté de sa vie. Newman croque joliment la vie d’une petite ville de province américain, surtout ce qui s’y passe derrière les rideaux : le désespoir ordinaire  et la frustration. Désarçonnés, les spectateurs comme le monde du cinéma feront de Rachel, Rachel un succès d’estime. Il n’empêcha pas Newman  de revenir régulièrement à la réalisation, pour cinq autres films restés inexplicablement méconnus du grand public.

Difficile à croire mais Paul Newman n’était pas un homme sur de lui. Il considérait Joanne Woodward comme la part supérieure de leur couple. Quand l’actrice connut un passage à vide – la quarantaine approchant, la privant de certains rôles - il vécut assez mal le fait, que lui, plus âgé croulait sous les propositions. Pour réparer ce qu’il estimait injuste, il décida d’offrir un film à sa femme. Il n’était pas prévu au départ que Newman réalise Rachel, Rachel, mais ne trouvant pas de réalisateur voulant du scénario, écrit par Stewart Stern, déjà auteur de La fureur de vivre, il prit les devants.

La légende veut qu’il aie prévenu son équipe en leur disant "C’est mon dépucelage, j’ai besoin de votre aide". Elle veut aussi qu’il ait demandé conseil à Richard Brooks, qui l’avait dirigé dix ans auparavant dans La chatte sur un toit brûlant. Peut-être parce que ce film-là, où il jouait un homo refoulé obligé de se plier aux codes de son milieu, contenait la même part de transgression que Rachel, Rachel, que ce soit par un rôle de lesbienne ou la part freudienne des personnages. Newman se lâchera jusqu’à demander à Jim Morrison d’écrire une chanson pour le film. Le chanteur des Doors refusera, c’est peut-être tant mieux quand Rachel, Rachel imposera une musique plus personnelle, celle d’un cinéaste à la fibre particulièrement sensible, portraitiste d’une Amérique profonde qui n’existera jamais dans les films où Newman ne fut qu’acteur.

Gorilles dans les grumes.

Le principe est bien rodé : pour nous faire découvrir une communauté, rien de tel que d’y intégrer un nouvel élément qui va nous la présenter à mesure qu’il la découvre C’est ainsi que le retour au bercail du fils hippie va permettre l’immersion dans le clan éponyme, ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

Hymne à l'Amérique sauvage en scie mineure

Dans la courte carrière de réalisateur de Paul Newman, "Sometimes a great notion" fait presque figure d’exception. Il faut dire, qu'initialement, il devait se contenter de faire l'acteur mais les circonstances en ont décidé autrement et il passa en cours de route derrière ...

Lire la suite
7
Kalopani

Massacre à la tronçonneuse

Second film du beau Paulo qui semble avoir repris la bête des mains de Stuart Rosenberg, et qui nous raconte avec beaucoup de talent la vie de cette famille de bûcherons dégénérés de l’Orégon. Déjà, leur maison est chouette, par rapport à la petite ville de bouseux, ...

Lire la suite
7
Torpenn
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film LE ROI ARTHUR : LA LEGENDE D EXCALIBUR

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PROBLEMOS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VIVE LA CRISE!

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KIDNAP

à partir de

6.99
 
Affiche du film THE NIGHT WATCHMEN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AURORE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés