RAZZIA SUR LA CHNOUF

À partir de 2.99 €
Pour une mémorable scène de repas ou Gabin et Ventura s'affrontent à coup de pâté de tête
Policier / Suspense - 1955 - France - 101 MIN - VF - HD - Tous publics

De retour des Etats-Unis, Henri Ferré, alias « Le Nantais », est engagé par le gangster Liski pour réorganiser le réseau parisien de la drogue, de la fabrication à la distribution. Comme couverture, Liski offre à Henri un bar dont la caissière, Lisette, tombe rapidement amoureuse de son patron.

Réalisé par

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Razzia sur la schnouf suit de près la sortie du film noir de Jacques Becker avec Jean Gabin, Touchez pas au grisbi. Et c’est effectivement le succès, critique et public, de ce long-métrage qui va permettre son tournage. Jean Gabin a bien senti que son rôle de gangster vieillissant dans le classique de Becker lui allait comme un gant, l’avait remis en haut de l’affiche après une période en demi-teinte, et lui permettait de gagner une maturité digne, bienvenue.

Razzia sur la schnouf, ténébreuse histoire d’un caïd mandaté pour réorganiser le marché de la drogue, se place donc résolument dans les traces de Touchez pas au grisbi. Il reprend sa star, un gros second rôle (Lino Ventura), le même chef opérateur, et bien entendu son univers de série noire, mêlant la vie nocturne parisienne à une traversée du gangstérisme de l’époque. Henri Decoin, le cinéaste choisi par Gabin, délaisse néanmoins le romantisme de Becker, qu’il admire profondément, pour livrer un film au ton bien plus abrupt et sombre à la fois.

Razzia sur la schnouf surprendra donc ceux qui imaginent le cinéma français des années 1950 confis dans un académisme inoffensif. Il s’agit en effet d’une œuvre sans concession, violente, réaliste, et n’épargnant personne dans sa description clinique d’un univers brutal et sans pitié. Une sécheresse qui a permis au film de ne pas prendre une ride. Et de servir pendant plusieurs années de film d’introduction aux polices américaines.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Jean Gabin

Si ce film est si drôle, c'est parce qu'il respecte à la lettre les codes du film noir à la française.

Henri Decoin

Tourné l'année précédente avec quasiment le même casting, c'est le premier face à face entre Gabin et Ventura.

LA HORSE

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité