Bande Annonce de REALITEDécouvrez la bande Annonce de REALITE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7057/fond/7057_w_500.jpg
Quentin Dupieux
Alain ChabatÉlodie BouchezJonathan LambertEric WareheimJohn GloverRoxane Mesquida

REALITE

84 mn

Note de SensCritique :

7.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Quentin Dupieux.

Casting : Alain Chabat, Élodie Bouchez, Jonathan Lambert, Eric Wareheim, John Glover. Roxane Mesquida

Synopsis : Jason Tantra est un caméraman qui rêve de faire un grand film d'horreur. Un producteur s'intéresse à son projet et lui demande d'enregistrer le meilleur gémissement de l'histoire du cinéma dans les prochaines 48 heures.

Scénario : Quentin Dupieux.
Pays : Belgique | France
Tags : Comédie, Ne cherchez pas à comprendre !, Rêves et cauchemars, Comme c'est étrange !.

à partir de

10.99
voir ce film

Quentin Dupieux est le spécialiste des films foutraques, au scénario qui frôle l’absurdité, portés par de grands acteurs comiques français. Dupieux a commencé sa carrière avec son film Steak, où Eric et Ramzy étaient deux personnages obsédés par la beauté. Eric Judor se retrouve au casting du quatrième film de Dupieux, Wrong Cops, où il interprète un policier défiguré.

Réalité est le cinquième long métrage du réalisateur français dans lequel Alain Chabat tient la vedette. Il interprète un caméraman, Jason Tantra qui souhaite réaliser son premier film. Dans Réalité, Dupieux déconstruit la notion de rêve et de réalité, en utilisant des récits enchâssés qui brouillent nos repères. Cette narration originale permet au réalisateur de renouer avec la tradition française des films dadaïstes et surréalistes, tout en construisant un personnage principal attachant.

Réalité se déroule à Los Angeles, tout comme Wrong Cops. Deux actrices françaises qui partagent leurs vies entre la France et Hollywood font partie du casting. Elodie Bouchez joue la femme d’Alain Chabat, et Roxane Mesquida apparaît dans les rêves de Jason Tantra.  







 



Quentin Dupieux a mis sept ans à tourner Réalité, voulant absolument Alain Chabat dans le rôle principal. Ce dernier n’est pas disponible en 2008 lorsque le projet se concrétise, puis des problèmes financiers ralentissent le tournage qui était initialement prévu en France et en Corée. C’est finalement aux Etats Unis et avec Alain Chabat que Réalité voit le jour car Los Angeles s’avère être une ville moins coûteuse pour réaliser le film.

Avant de se faire connaître pour son univers cinématographique, Quentin Dupieux était déjà une star de l’éléctro, grâce à son tube planétaire « Flat Beat » qu’il avait sorti sous son pseudonyme Monsieur Oizo. Ce succès l’a placé aux côtés de Air ou de Daft Punk dans ce courant musical qu’on appelle « La French touch ». Contrairement à dans Wrong Cops où Monsieur Oizo avait composé toute la bande originale, dans Réalité la musique n’est pas signée par le réalisateur.

Dupieux a choisi d’utiliser que les cinq premières minutes de « Music With Changing Parts » du compositeur Philip Glass dans Réalité. C’est donc un seul morceau de musique qui est entendu en boucle pendant tout le film, ce qui accentue l’impression de spirale dans laquelle sont coincés les personnages. Autre changement de style, Dupieux a construit un personnage principal aimable et gentil grâce à l’interprétation du génial Alain Chabat qui donne une dimension humaine au rôle. Dans les films précédents, les personnages étaient souvent détestables ou très bizarres : dans Wrong Cops, le chanteur rock Marilyn Manson jouait un ado désagréable et dans Rubber, le rôle principal était un pneu en caoutchouc qui était aussi sérial killer ! Un film inattendu qui avait été sélectionné à la Semaine de la Critique pendant le festival de Cannes.

Non Sens Unique

Le film de Dupieux, comme la Réalité qui lui file gentiment son nom, se définirait plutôt mieux par tout ce qu’il n’est pas. C’est pas un film nombriliste français chiant - mais y’a Elodie Bouchez - c’est pas une connerie hollywoodienne standardisée - mais y’a ...

Lire la suite
8
Senscritchaiev

Mise en abysses.

Les prologues de Dupieux avaient jusqu’alors toujours été d’une radicalité assez jubilatoire : discours programmatique comme ode au non-sens (Rubber), tableau surréaliste et mutique (Wrong), ils portaient la lourde tâche d’annoncer une couleur censément à nulle autre ...

Lire la suite
8
Sergent Pepper

La symbolique des rêves ( Spoilers )

Il est très difficile de parler d'un film de Quentin Dupieux, comme il est difficile parfois de le regarder et de le comprendre. Dupieux faisant un cinéma du malaise et de l'oppression, si ceux-ci étaient totalement agréables c'est que quelque part ils auraient échoué dans ...

Lire la suite
9
Flaw 70
le contexte
A voir également
Affiche du film GAZON MAUDIT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOO MUCH FLESH

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INCEPTION

à partir de

1.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BLINDNESS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés