RENAISSANCES

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
C'est un faux changement de cap pour Tarsem Singh, ici plus sage que d'habitude.
Science-fiction - 2015 - Etats-Unis - 112 MIN - VM - HD - Tous publics
Que feriez-vous si on vous proposait de vivre éternellement ? Damian Hale, un richissime homme d’affaire new yorkais atteint d’une maladie incurable, se voit proposer une opération révolutionnaire par le mystérieux groupe Phénix : transférer son esprit dans un corps de substitution, « une enveloppe vide », un nouveau corps jeune et athlétique pour prolonger sa vie. Comment résister...
5.6 / 10
5.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Perrine Quennesson
Perrine Quennesson
CHRONIQUEUR

Génie visuel, le réalisateur indien Tarsem Singh sait manier les ambiances et les plans tous autant féériques que grotesques, aussi mythologiques que poétiques. Un vrai artiste de l’image qui avait pu montrer l’étendue de son talent dans des films comme le radical The Cell ou l’émouvant The Fall ou encore ses clips comme celui de Losing my Religion de REM.

Dans Renaissances, si le cinéaste doit un peu mettre de côté son inventivité visuelle foisonnante, il sait tout de même la mettre à profit pour cette série B où un multimilliardaire en fin de vie trouve le moyen de la prolonger en changeant de corps et en intégrant celui d’un plus jeune, façonné pour l’occasion. Le souci, c’est qu’il va vite se rendre que ce corps est bien plus recyclé que créé de toute pièce.

Dans la lignée d’un Looper pour l’ambiance film de genre avec un budget moyen et A l’aube du sixième jour pour le mélange thriller et réflexion sur la science sans conscience, Renaissances met en scène Ben Kingsley, Ryan Reynolds et Matthew Goode dans une chasse à l’homme très contemporaine.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LOOPER DE RIAN JOHNSON (Pour l'ambiance science-fictionnelle lo-fi et la jeune garde du cinéma indé.) ou encore TIME OUT D'ANDREW NICCOL (Les manipulations sur le corps et la peur de l'obsolescence programmée de la vie.).

Réalisé par

Même casting

Pas si éloigné