Bande Annonce de RESTER VERTICALDécouvrez la bande Annonce de RESTER VERTICAL sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/10512/fond/10512_w_500.jpg
Alain Guiraudie
Christian BouilletteDamien BonnardIndia HairLaure CalamyRaphaël ThiéryBasile MeilleuratSébastien Novac

RESTER VERTICAL

100 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Alain Guiraudie.

Casting : Christian Bouillette, Damien Bonnard, India Hair, Laure Calamy, Raphaël Thiéry, Basile Meilleurat. Sébastien Novac

Synopsis : Un jeune cinéaste en panne d'inspiration se met en tête d'observer les loups sur le plateau de Lozère. Chemin faisant un rencontre une jolie bergère, lui fait un enfant et décide de rester vivre avec elle. Mais ses doutes déclenchent la défiance de sa compagne, qui le plante là, avec le bébé. Notre homme décide d'assumer sa nouvelle situation. Mais sa situation financière se détériore et ses rêves de cinéma font long feu. L'idée de trouver les loups redevient pressante...

Scénario : Alain Guiraudie.
Pays : France
Tags : Drame, Sélectionné au Festival de Cannes, Drame français, Nommé aux César.

Léo, aux pas duquel nous nous attachons est un alter ego crédible du cinéaste, qui a choisi d’en faire un metteur en scène en repérages, et en crise d’inspiration. Le projet du film se délite et notre homme se retrouve seul au milieu du Causse de Lozère pour réfléchir aux fondamentaux de l’existence. Son chemin croise celui d’une bergère, à qui il fait un enfant, puis des loups. De fait Rester vertical est un conte, avec ses règles établies, mais un conte d’aujourd’hui.

Le titre du film est une invitation à vivre sa vie et à ne pas se coucher quand les difficultés surviennent. Le loup devient dès lors une métaphore car les bergers le savent, il faut rester debout pour lui inspirer le respect et ne pas risquer qu’il se montre agressif. Le loup n’apparaît que furtivement dans le film mais il incarne ces forces obscures et indomptées qui menacent la vie et la rendent en même temps digne d’être prise à bras le corps.

Indompté, le film l’est lui aussi, qui semble traversé par toutes les forces telluriques du cinéma, quand celui-ci se jette à corps perdu dans une aventure humaine plutôt que de jouer les fonctionnaires du prêt-à-filmer. Signé Alain Guiraudie, dont les racines paysannes n’ont jamais été un frein à son désir de s’élever par l’art et la culture, le film a des airs d’autoportrait. Le cinéaste a d’ailleurs trouvé un interprète idéal en la personne de Damien Bonnard, aperçu ici ou là dans Le Bruit des glaçons ou Voir du pays, et qui est lui-même Cévenol.

Ceux qui ne jurent que par des films formatés auront sans doute déjà passé leur chemin. Le bouillonnement du cinéma de Guiraudie, ses airs d’ours mal léché peuvent rebuter. Et certaines scènes d’une crudité inhabituelle ne sont pas nécessairement à mettre à la portée de tous les regards. Mais quel plaisir pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus. Le cinéaste est un auteur sans doute inclassable, mais qui trace son chemin avec une vigueur peu commune. Son cinéma est déroutant, parfois provoquant, voire dérangeant, mais il donne le sentiment de faire des propositions dignes de ce nom. Entre la réalité la plus crue et les envolées oniriques, entre les aspects documentaires et la fable, entre l’intime et le politique, entre la naïveté assumée et la crudité de la représentation de la sexualité, les films de Guiraudie sont de ceux qui ouvrent des brèches et font bouger les lignes.

Son Inconnu du lac en reste sans doute le meilleur exemple. Même s’il témoigne d’un certain classicisme formel, au-delà de la représentation très crue de l’homosexualité, qui n’est pas celui de Rester vertical. En fait, le cinéaste se méfie des archétypes et refuse d’enfermer ses personnages dans des cases. Le personnage central n’a-t-il pas la tentation de la vie de famille avant de réaliser qu’il est avant tout le père de l’enfant qui vient de naître, et qu’il entoure d’une affection sans limites ? Il y a d’ailleurs quelque chose de très beau dans le sentiment qu’il transmet d’une fusion physique avec l’enfant. Guiraudie n’a jamais reculé devant la représentation des corps, et le film n’échappe pas à cette volonté. La scène de l’accouchement est de ce point de vue des plus fortes. Mais le clou est évidemment celle du suicide assisté d’un vieil homme par sodomie.

C’est provocateur, on en conviendra. Et de ce point de vue Guiraudie semble faire un clin d’œil à Pasolini, moraliste et provoquant, trublion jamais pacifié d’un cinéma italien pourtant en ébullition, à l’époque, poète amoureux des hommes et de la vie. Le signataire d’Un vieux rêve qui bouge et du Roi de l’évasion est incontestablement un homme libre, lui aussi. Et un cinéaste qui n’obéit qu’à son seul désir. Il a commenté son film : "On dit souvent que toutes les histoires ont été racontées mais je ne trouve pas : Rester vertical, au moins, c’est typiquement le genre d’histoire que je ne vois pas au cinéma. J’ai envie de continuer à pratiquer un cinéma de la rêverie mais aussi, de plus en plus, de le conjuguer avec la brutalité du réel, d’aller chercher l’adversité, les choses pas toujours reluisantes."Tout est dit.

Droit devant les loups

On aime Guiraudie parce qu'il est seul, parce qu'il est seul à faire un cinéma qu'il ne devrait pas être seul à faire - celui de la poésie. Et encore une fois, il s'y tient, il fait un vrai film de poète, pasolinien et très étrange. Le film est peut être un peu raté, ...

Lire la suite
8
B-Lyndon

Voir le loup

Qu’il est étrange de devoir trancher sur un film dont on a apprécié l’expérience alors qu’on n’est pas certain d’en cautionner le contenu. Dédoublement douloureux de la morale, dans ces spectacles qui ne blessent personne sinon le spectateur consentant, quand l’objet ...

Lire la suite
7
Shania Wolf - 火見子

Petite pilule bleue

Guiraudie ouvre la rentrée cinématographique avec un objet délicieusement étrange. D'un côté, tout est fait pour désorienter le public. Bien que les scènes se succèdent dans une progression nettement à sens unique, les pistes sont brouillées dans le temps aussi bien ...

Lire la suite
7
Max L. Ipsum
 
le contexte
A voir également
Affiche du film Le bruit des glaçons

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Victoria

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L odyssée

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Place Vendôme

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film ALIBI.COM

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LOVING

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CINQUANTE NUANCES PLUS SOMBRES

à partir de

4.99
 
Affiche du film ARSENAL

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Pulp Fiction

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film QUELQUES MESSIEURS TROP TRANQUILLES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés