Bande Annonce de REVES D'ORDécouvrez la bande Annonce de REVES D'OR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5769/fond/5769_w_500.jpg
Diego Quemada Diez
Brando LopezCarlos ChajonHector TahuiteKaren MartinezRodolfo DominguezCeseat BanuelosGilberto BarrazaJuan Carlos MedelinLuis AlbertiSalvador Ramirez Jimenez

REVES D'OR

104 mn

Note de SensCritique :

7.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Diego Quemada Diez.

Casting : Brando Lopez, Carlos Chajon, Hector Tahuite, Karen Martinez, Rodolfo Dominguez, Ceseat Banuelos, Gilberto Barraza, Juan Carlos Medelin, Luis Alberti. Salvador Ramirez Jimenez

Synopsis : Originaires du Guatemala, Juan, Samuel et Sara (qui masque les signes de sa féminité sous une casquette et un corset) décident de se rendre clandestinement aux Etats-Unis où ils espèrent pouvoir mener une vie meilleure. Après le passage de la frontière du Guatemala vers le Mexique, ils sont rejoints par Chauk, un indien du Chiapas qui ne parle pas espagnol. Ils voyagent volontiers dans les trains de marchandises ou à pied le long des voies de chemin de fer. Mais partout, ils doivent rester sur leur garde et se méfier de la police, mais aussi des passeurs et des truands de toutes sortes.

Scénario : Diego Quemada Diez, Gibran Portela, Lucia Carreras.
Musique : Jacobo Lieberman, Leonard Heilblum.
Pays : Espagne | Guatemala | Mexique
Tags : Drame, Encore plus pauvres, Road movies, L'Amérique hémisphère sud.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Prix Un certain talent de la section Un certain Regard Cannes, mais aussi récompensé dans les festivals de La Havane, Lima, Mar del  Plata, Sao Paulo, Tallinn, Thessalonique et Zurich, le film Rêves d’or a été l’un des événements de l’année 2013. Non pas tant par l’originalité de son sujet (d’autres films comme Sin Nombre ont traité de l’émigration clandestine au Mexique) que par la force de son traitement.

Il faut dire que le réalisateur espagnol Diego Quemada Diez souhaitait faire un premier long métrage de fiction très proche du réel. Influencé par Ken Loach dont il avait été l’assistant (notamment sur Land and Freedom), il a tourné, dans l’ordre chronologique du récit, en super-16, pour rappeler le style des images documentaires. Surtout, il a nourri son scénario des histoires de 600 émigrés (tous cités au générique) dont il a recueilli le témoignage à Mazatlan, petite ville de pêcheurs située dans l’etat de Sinaloa, région du Mexique où les narcotrafiquants sont particulièrement puissants.

C’est un article de journal sur cette ville qui l’a décidé à aller enquêter dans cette bourgade. Et de fait sur place, il a été bouleversé par l’histoire de ces migrants. La collecte de tous leurs témoignages a duré pas moins de six ans et le cinéaste a pris ensuite beaucoup de temps pour les mettre en forme et les rendre attrayants pour le spectateur. Afin de toucher le plus grand nombre, il voulait un film épique plein de rebondissements. Surtout il devait concentrer l’action autour de quelques personnages, dont le spectateur ne connaîtra le destin que dans les ultimes minutes du film.

C’est grâce à son amitié avec le cinéaste guatemaltèque Julio Hernandez Cordon que Diego Quemada Diez a pu faire commencer son film Rêves d’or dans les régions les plus pauvres du Guatemala et expliquer pourquoi les gens tiennent tant à en partir. Cordon l’a mis en contact avec une compagnie de théâtre de rue très politique, qui lui a permis de rentrer dans des zones très dangereuses, où trois ou quatre personnes sont tuées par balle quotidiennement. C’est là qu’il a organisé un gigantesque casting de six mois pour lesquels il a vu 3000 jeunes.

Au cours de leurs essais, tous devaient chanter, danser et improviser sur une situation donnée. C’est ainsi que le jeune Brandon Lopez s’est imposé pour le rôle de Juan. Il fait ici ses débuts au cinéma, mais il est de plus en plus connu dans son pays pour sa musique. Il est compositeur de hip hop et a bluffé le cinéaste sur sa capacité à danser le rap. Pour camper l’Indien Chauk, dont la vision spirituelle a été inspiré par un de ses amis, le réalisateur cherchait un Maya qui ne parle pas espagnol pour qu’il soit resté le plus authentique possible. C’est finalement dans une des villes les plus pauvres de l’Etat du Chiapas qu’il a dégotté son acteur : Rodolfo Dominguez, gamin au pieds nus qui, comme son personnage, était prêt à tout pour quitter son village.

Ce personnage dont les propos ne sont jamais sous-titrés reste mystérieux. Il permet d’apporter un autre regard que celui de la survie sur un voyage que le cinéaste a voulu initiatique. Tout en se voulant héritier du néoréalisme italien et du "free cinema" anglais, Diego Quemada Diez a tenu à garder une portée onirique à son propos. C’est pour cette raison qu’il n’a pas voulu finir son film sur la scène des abattoirs, mais avec une séquence plus spirituelle au cours de laquelle le héros regarde vers le ciel et voit la neige tomber, alors que tous les êtres qu’il a perdus sont là. Le cinéaste confie que ce finale lui a été inspiré par un de ses rêves où il se voyait tel un petit point blanc flottant au milieu des étoiles.

L'Eldorado américain

Malgré son titre, ce film n’a strictement rien à voir avec un documentaire sur des athlètes se préparant pour les prochains Jeux Olympiques. Il s’agit du parcours de quelques adolescents d’Amérique centrale qui vont en direction des Etats-Unis à la recherche d’une ...

Lire la suite
8
Electron

La disparition.

Je trouve ça très beau, très honnête. J'aime beaucoup la façon dont le cinéaste se pose les questions du réalisme au cinéma. Il arrive à la fois à capter le réel et lui offrir une inspiration romanesque. On peut croire que le film ne joue que sur un seul ton, mais je ...

Lire la suite
7
B-Lyndon

Il est rare qu'un film nous happe dès les premières images. Rêves d'or est de ceux-là. De la première à la dernière scène, jusqu'à ce dernier plan magnifique, le premier long-métrage de Diego Quemada-Diez nous prend et ne nous lâche pas. Sara se coupe les cheveux et ...

Lire la suite
8
pierreAfeu
le contexte
A voir également
Affiche du film SANS FAMILLE
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BUS 657

à partir de

4.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UN MONDE PARFAIT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L ÉPREUVE DE FORCE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés