RICHARD III

Bientôt disponible
Parce que le film bâtit la passerelle de Richard III vers Adolf Hitler
Politique / Histoire - 1996 - Grande-Bretagne - 103 MIN - Tous publics

En Grande-Bretagne, dans les années trente. Richard, un personnage bossu et machiavélique, veut succéder à son frère, Edward IV, qui vient d’accéder au trône. Pour parvenir à ses fins, il va méticuleusement éliminer tous ceux qui le gênent dans son grand dessein. Après son mariage avec Lady Ann, dont il a assassiné le mari, il fait emprisonner son frère Clarence pour mieux l’assassiner, lui aussi. Alors qu’Edward IV meurt de mort naturelle, l’hécatombe continue...

Réalisé par

7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

D’après les spécialistes, Richard III fut écrit par William Shakespeare aux alentours de 1591, c'est-à-dire, au début de sa carrière d’écrivain, il n’avait pas trente ans. La pièce narre – en presque cinq heures – l’ascension, le règne et la chute du dernier des Plantagenêt d’Angleterre, un roi fou, bossu et assassin. Souvent représenté au théâtre, Richard III intéressa également le cinématographe, dès 1908. Il faudra attendre 1955 pour que Laurence Olivier – en moins de trois heures et en Technicolor – donne sa version de cette tragédie où il se dirigeait lui-même dans le rôle titre, face à Cédric Hardwicke et John Gielgud.

 

En 1990, un théâtre londonien en présenta une version revue et passablement corrigée par l’écrivain et cinéaste Richard Eyre, se déroulant dans les années 1930, au cœur d’une Angleterre fictive ayant sombré dans le fascisme ; ce qu’il est convenu d’appeler une uchronie. C’est Ian McKellen qui campait Richard III et c’est lui qui résolut de porter cette iconoclaste version à l’écran. D’abord le petit écran puis, prenant en compte l’imposant budget d’une telle entreprise, le grand.

 

Le film sera mis en scène par Richard Loncraine – futur réalisateur de Firewall, le thriller informatique mené par Harrison Ford – et interprété par Ian McKellen et une pléiade d’acteurs, parmi lesquels : Annette Bening, Kristin Scott-Thomas et Maggie Smith.

 

Voici donc Richard III, Ours d’argent de la meilleure réalisation au Festival de Berlin 1996.

 

Contexte

Comme Richard, Louis d’Ascoyne Mazzini, s’est fixé pour but d’éliminer ceux qui le séparent, non du trône, mais de l’héritage...

Richard Loncraine

L’une des versions précédentes – et non des moindres – du drame shakespearien. Plus classique, elle est aussi plus longue !

X-MEN (2000)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné