RIEN à PERDRE

1991
114 mn
Ce film n’est plus disponible

1991
114 mn
En 1959, l’exploitation de Frank Roberts Sr. dans l’Iowa était tellement un modèle qu’elle avait eu les honneurs d’une visite de Nikita Khrouchtchev. Mais aujourd’hui, les conditions économiques ont bien changé. Frank Jr. et Terry, les deux fils qui ont repris l’entreprise familiale sont criblés de dettes. Quand la banque vient les informer que leurs biens sont saisis, ils...
Ce film n’est plus disponible
Policier / Suspense
Etats-Unis
- 10 ans

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Projeté en compétition officielle lors du festival de Cannes 1988, Rien à perdre est le premier long métrage réalisé par Gary Sinise. Celui dont on se souvient aujourd’hui comme le machiavélique adversaire de Nicolas Cage dans Snake Eyes de Brian de Palma (1998) était alors surtout connu comme acteur et metteur en scène de théâtre. Il a été un des co-fondateurs du Steppenwolf Theater de Chicago et c’est au sein de cette compagnie qu’il a recruté de nombreux comédiens pour son film : notamment Kevin Anderson (qui joue le frère du héros), Laurie Metcalf et John Malkovich. Même si à l’époque ce dernier avait déjà joué au cinéma, dans L’Empire du soleil de Spielberg entre autres.
Rien à perdre marque aussi les débuts au cinéma du producteur de théâtre new-yorkais Frederick Zollo. C’est lui qui a eu l’idée d’aller chercher Sinise pour mettre en scène le premier scénario de Chris Gerolmo (Mississippi Burning).
Elle n’est pas mentionnée au générique, mais ce film marque la première apparition au cinéma de Laura San Giacomo qu’on allait découvrir l’année suivante dans Sexe, mensonges et vidéo de Steven Soderbergh. A l’inverse, Richard Gere était déjà une vedette de l’écran. Avec des films comme American Gigolo ou A bout de souflle made in USA, il avait su imposer sa silhouette de séducteur volontiers rebelle. Il avait un grand-père agriculteur et il a raconté qu’il avait eu envie de faire ce film  pour explorer ses origines familiales. Comme son partenaire Kevin Anderson, pour se familiariser avec son personnage, il a vécu dans une ferme et côtoyé des agriculteurs pendant sept semaines, avant le début des prises de vues.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver LA BALADE SAUVAGE ou encore LES SAISONS DU COEUR .

Autour du film