RIO BRAVO

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Parce que le film est au western ce que Patton est au char d'assaut, une référence
Guerre / Western - 1959 - Etats-Unis d'Amérique - 135 MIN - VM - Tous publics
Le shériff Chance a arrêté un assassin et le garde en prison en attendant que passe le juge. Mais le frère du malfrat et sa bande encerclent la ville et se préparent à libérer leur complice. Le shérif n'a d'autres ressources que de réembaucher son ancien adjoint alcoolique, le vieux gardien de la prison et un troisième larron. Il prend quand même le temps de tomber amoureux d'une...
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR
Rio Bravo. De l’aveu de la plupart des cinéphiles, c’est le western des westerns. Parce qu’il est une fable morale, et la reprise d’un mythe antique, façon Horace et Curiace. La lutte de la loi contre la barbarie. Le primat de la justice contre la force brute. Mais c’est aussi bien plus que cela. Le film supérieurement interprèté par John Wayne, hanté par Dean Marin, est aussi sous la protection d’un séraphin femelle : Angie Dickinson.

Howard Hawks aventurier, voyou d’honneur, cinéaste d’une précision métrique, donne de l’élégance à toute chose même à cette histoire de fermiers, pue-la-sueurs et pochetrons prêts à s’entretuer entre le saloon et la prison.

Enfin Rio Bravo est une pierre de rosette dans le cinéma : il a engendré un genre, le film d’assaut. Car, à partir du film de John Carpenter, Assaut remake urbain de Rio Bravo, d’autres œuvres souvent remarquables ont ressassés le thème de la loi encerclée par le vice.

Réalisé par

7.8 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

John Wayne

Howard Hawks

L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE DE JOHN FORD (1962)