S.O.B.

À partir de 2.99 €
Parce que c'est le film dans lequel Julie Andrews, Madame Blake Edwards, se dévoilait dans une séquence mémorable
Comédie - 1984 - Etats-Unis - 122 MIN - VF - Tous publics

Le cinéaste Felix Farmer et sa femme, la star Sally Miles, forment un couple heureux, toujours en tête du box office américain. Mais, cette fois, leur nouveau film est un échec. Après le départ de Sally, Felix sombre dans la dépression jusqu’au jour où l’idée salvatrice s’impose à lui : tourner à nouveau son film, mais dans une version érotique...

Réalisé par

6.6 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Le 1er juillet 1981, sort sur les écrans américains le nouveau film de Blake Edwards, dans lequel il a décidé de régler ses comptes avec Hollywood. Né dans l’Oklahoma, c’est à l’âge de trois ans que le petit William Blake Crump, dont les parents ont divorcé, arrive à Los Angeles où le père de son beau-père – J. Gordon Edwards – est réalisateur depuis 1914. On lui doit, entre autres, le fameux Cléopâtre, avec l’exubérante "vamp" Theda Bara, première star de l’histoire du cinématographe.

Enfant de la balle par adoption, c’est à vingt ans et sous le pseudonyme de Blake Edwards – le nom de son père adoptif accolé à celui de son père biologique – qu’il fait ses débuts à Hollywood comme comédien. Mais, sa rencontre avec le réalisateur Richard Quine – lui-même ex-comédien –, va lui permettre de trouver sa véritable vocation. Ensemble, ils vont  écrire sept scénarios, que Quine tournera entre 1952 et 1962. Ma sœur est du tonnerre, la comédie musicale menée par Janet Leigh, Jack Lemmon et Bob Fosse, restera l’un des moments forts de cette riche collaboration qui va, tout naturellement, pousser Blake Edwards à la réalisation. C’est ce qu’il fait au milieu des années 1950, avec deux comédies musicales de série B, ayant pour unique prétexte de venter les talents de crooner de Frankie Laine, inoubliable créateur du très swingant Dream A Little Dream of Me.

C’est dire qu’en ce début des années 1980, Blake Edwards (59 ans) n’est plus un débutant et que le moment lui semble opportun de régler ses comptes avec Hollywood, qu’il avait fui neuf ans plus tôt. En effet, après le cuisant échec de Darling Lili – dans lequel il avait dirigé Rock Hudson et, pour la première fois, Julie Andrews qu’il venait d’épouser – il décida d’élire domicile à Londres.

C’est là, en compagnie de Julie Andrews, qu’il poursuivit sa carrière avec Top secret et trois nouvelles aventures de la Panthère rose dont les bons résultats le ramenèrent, assez logiquement, à Hollywood où, après l’énorme succès de Elle, la comédie qui révéla – pour un temps ! – Bo Dereck, il décide donc de régler ses comptes, dans une comédie curieusement intitulée – en français comme dans sa version originale – S.O.B. œuvre "cruciale" d’après Bertrand Tavernier, il s’agit, à l’évidence, d’une œuvre autobiographique, dans laquelle Blake Edwards met en scène, sous la forme d’une comédie quelquefois outrancière, voire mal élevée, les années sombres qu’il venait de traverser.

D’ailleurs, les trois énigmatiques initiales servant de titre à ce 25e film, S.O.B., renvoient directement à l’expression "Standard Opérational Bullshit", infamante appellation réservée aux productions de bas étages et que nous pourrions traduire, en bon français, par "Merde Opérationnelle Standardisée" !

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Julie Andrews

Blake Edwards

VITOR VICTORIA (1982)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité