Bande Annonce de SANS MOBILE APPARENTDécouvrez la bande Annonce de SANS MOBILE APPARENT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3989/fond/3989_w_500.jpg
Philippe Labro
Carla GravinaDomoinique SandaJean-Louis TrintignantSacha DistelAndré FalconErich SegalGilles SegalJean-Pierre MarielleLaura AntonelliPaul CrauchetStéphane AudranJena-Jacques DelboPierre Dominique

SANS MOBILE APPARENT

96 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Philippe Labro.

Casting : Carla Gravina, Domoinique Sanda, Jean-Louis Trintignant, Sacha Distel, André Falcon, Erich Segal, Gilles Segal, Jean-Pierre Marielle, Laura Antonelli, Paul Crauchet, Stéphane Audran, Jena-Jacques Delbo. Pierre Dominique

Synopsis : En trois jours, à Nice, trois hommes sont assassinés sans mobile apparent et sans qu’aucun lien entre les victimes puisse être établi. Seule, l’arme du crime, un fusil à lunette, relie les trois meurtres. Sans autres indications, l’inspecteur Carella se met à fouiller la vie des trois hommes, certain qu’un lien existe entre eux. Grâce à Sandra, la belle-fille de l’un d’eux, il obtient un agenda sur lequel figure une liste de prénoms féminins. Parmi eux, celui d’une de ses anciennes maîtresses...

Scénario : Jacques Lanzmann, Philippe Labro, Vincenzo Labella.
Musique : Ennio Moricone.
Pays : France | Italie
Tags : Policier / Suspense, Que fais la police ?, En province, Cadavres d'origine française.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Deux ans après Tout peut arriver, son premier long métrage sorti en novembre 1969, le journaliste, romancier, cinéaste, parolier, homme de radio et de télévision Philippe Labro (35 ans) décide d’adapter l’un des romans d’Ed McBain mettant en scène l’inspecteur Carella, un brave type marié à une femme sourde et muette, exerçant son dur métier de flic dans le commissariat du 87e district d’Isola, une ville imaginaire ressemblant beaucoup à Manhattan. Ces récits donnèrent naissance à un genre nommé le policier procédural, qui mêle enquête, quotidien du commissariat et vie privée des personnages.
C’est à Nice que Philippe Labro et son coscénariste Jacques Lanzmann situèrent l’action de Sans mobile apparent, adapté de Dix plus un, l’un des romans de la série. Le chef-lieu des Alpes-Maritimes, d’ordinaire ensoleillé, est assombri, un temps, par une série de meurtres sans mobiles apparents – d’où le titre ! – et auxquels semblent mêlés des personnages très différents les uns des autres et sans rapports entre eux. Stéphane Carella, alias Jean-Louis Trintignant, va mener l’enquête au péril de sa vie.
Sur son chemin, il rencontrera Dominique Sanda, Carla Gravina, Laura Antonelli, Stéphane Audran, mais aussi Sacha Distel, Paul Crauchet, Jean-Pierre Marielle, Gilles Ségal et même, dans le rôle de l’astrologue Hans Kleinberg, le romancier Erich Segal qui venait de remporter un planétaire succès avec son livre, et le film qu’en avait tiré Arthur Hiller, Love Story. Voici donc Sans Mobile apparent de Philippe Labro, musique : Ennio Morricone.

En septembre 1971, lorsque Sans mobile apparent sort sur les écrans français, Philippe Labro vient d’écrire les paroles de la chanson Oh ! Ma jolie Sarah pour Johnny Hallyday et Jean-Louis Trintignant enchaîne tournage sur tournage, sans doute pour payer ses impôts – comme il le déclara dans un Télérama d’octobre 2012 –, sans doute aussi pour ne pas laisser passer quelques uns des personnages les plus marquants de sa filmographie : le valeureux juge de Z (Costa-Gavras, 1969), l’ingénieur clermontois et catholique pratiquant de Ma nuit chez Maud (Eric Rohmer, 1969) ou le professeur de philosophie pro-mussolinien du Conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970), dans lequel il avait déjà pour partenaire Dominique Sanda.
Le romancier Ed McBain, l’auteur du roman qui inspira Sans mobile apparent, est un Américain d’origine italienne, né Salvatore A. Lombino, également auteur de livres qui inspirèrent des films aussi différents que Graine de violence de Richard Brooks en 1955 ou le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques de Michel Audiard en 1970. Au cinéma, son héros, l’inspecteur Carella, fut incarné, après Trintignant, par Donald Sutherland dans les Liens du sang de Claude Chabrol en 1978 et, en 1981, par Yutaka Mizutani dans Lonely Heart, du Japonais Kon Ichikawa. Sous l’autre pseudonyme d’Evan Hunter, il fut aussi le scénariste des Oiseaux d’Alfred Hitchcock, pour qui il avait déjà rédigé trois scripts de la célèbre série Alfred Hitchcock Presents. En désaccord sur la psychologie des personnages de Pas de printemps pour Marnie, le maître du suspense le remplaça, sans égards excessifs semble-t-il, par la presque débutante Jay Presson Allen.
La citation de Raymond Chandler que Ed McBain et Philippe Labro ont placée en ouverture de leur film – « Notre histoire est l’aventure d’un homme à la recherche d’une vérité cachée et ce ne serait pas une aventure si elle n’arrivait pas à un homme fait pour l’aventure » – est extraite du portrait que le romancier américain fit de son héros, le fameux Philip Marlowe, dans l’Art simple d’assassiner, un article publié en décembre 1944. Autre clin d’œil à l’Amérique : la première réplique lancée sur le port de Nice par Carla Gravina à Jean-Louis Trintignant – « Si jamais tu as besoin de moi, tu n’as qu’à siffler » – fait directement allusion à celle lancée par Lauren Bacall à Humphrey Bogart au terme de leur première rencontre dans le Port de l’angoisse, d’Howard Hawks, une trentaine d’année plus tôt.

Ok, ok, je surnote ce film pour deux raisons évidentes, la premiere tient évidemment dans le score de Morricone ( intriguant et paisible ), la deuxieme dans le choix des acteurs ( Trintignant en tete, avec Distel Marielle Audran etc ) Le scénario n'est pas des plus élaboré, ...

Lire la suite
8
USEFOOL

SANS MOBILE APPARENT de Philippe Labro

Il semble que Philippe Labro ait pris beaucoup de liberté avec le roman de Ed MacBain "Ten plus one". Mais si l'on fait abstraction de ceci, ce film reste un polar très réussi. L'histoire est riche en fausses pistes et coups de théâtre, la distribution du film est magnifique: ...

Lire la suite
7
littlebigxav

Plutôt pas mal comme polar. Une ambiance moite comme les classiques américain du genre. Des personnages melvillien, La distribution avec J-L.Trintigant en tête est idéale pour cette histoire. Réalisation typée et le montage donne du rythme. Côté scénario c'est prenant, ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel
le contexte
A voir également
Affiche du film FLIC STORY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE JEU AVEC LE FEU

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L HÉRITIER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES INSOUMIS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés