Sans queue ni tête
Bientôt disponible
Parce que comme dans tous les films de Jeanne Labrune, les objets tiennent ici une place importante
Comédie - 2010 - Belgique | France - 95 MIN - Tous publics
Alice, une prostituée indépendante, souhaite interrompre son activité par lassitude. Au même moment, Xavier, ne supporte plus ses patients qui s'allongent sur son divan de psychanalyste. Or, la première se dit qu'il est temps de commencer une analyse, tandis que le second ressent l'envie de faire appel à une professionnelle pour tromper sa solitude d'homme récemment quitté par sa femme. Leur chemin se croisent donc et c'est pour chacun d'eux le début de profondes remises en cause.

Réalisé par

4.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Laurent Delmas

Laurent Delmas

CHRONIQUEUR

C’est l’histoire de l’improbable rencontre entre Alice Bergerac et Xavier Demestre. Elle est une prostituée indépendante, mais que ses clients insupportent. Lui est un psychanalyste que sa femme vient de quitter et que ses patients fatiguent. Tout les sépare donc ou presque. Tout sauf peut-être l’essentiel qui est le désir d’une nouvelle vie, d’un nouveau départ.

Pour la cinéaste Jeanne Labrune et son coscénariste Richard Debuisne, tout est parti de la lecture d’un texte de Jacques Lacan où se trouve le mot « passe » pour évoquer le moment où quelqu’un en analyse devient lui-même analyste. Ce passage, cette « passe » en évoque d’autre aux deux scénaristes qui sont alors frappés par les similitudes qui existent entre le monde de la prostitution et celui de la psychanlyse. Au début par jeu, ils en dressent la liste non exhaustive qui va de l’importance du lit et du divan, à l’existence de séances toujours limitées dans le temps et tarifées et au paiement en liquide, en passant par l’absence revendiquée et nécessaire de sentiments. Sans compter une sorte de dépendance commune à ces deux pratiques… C’est ce matériau qui va servir de base à l’écriture du scénario proprement dit avec la naissance des deux personnages principaux qu’incarnent Isabelle Huppert et Bouli Lanners.

Contexte

Jeanne Labrune

COUP DE TORCHON

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité