SCARLET DIVA

À partir de 2.99 €
Parce qu'Asia Argento - qui écrit et réalise le film - y joue aussi une star à la dérive
Drame - 2001 - Italie - 87 MIN - VF - Tous publics
Anna Battista, jeune actrice italienne de renommée internationale, mène comme elle peut sa carrière et sa vie intime. Son but ? Tourner avec sa caméra digitale une sorte de journal intime pour prouver au monde entier sa quête utopique d'un amour absolu qu'elle ne réussira probablement jamais à atteindre.

Réalisé par

5.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

Fille du grand réalisateur italien Dario Argento, Asia Argento livre un bout de sa vie dans son premier long métrage, Scarlet Diva, journal intime vidéographié qui se permet quelques étonnants chemins de traverse. Asia, qui a commencé sa carrière devant les caméras à l’âge de 10 ans, se sentait donc prête, à 24 ans, pour tourner un film retraçant un mix entre son parcours d’actrice et de femme.

Mais, malgré son côté auto analytique prononcé, Scarlet Diva n’a pas vraiment le gout et l’odeur d’un film d’auteur ennuyeux comme ça aurait pu être le cas. Peut être parce qu’Asia, en bonne fille rebelle de son père, a aussi été élevée au cinéma populaire. Si, dans Scarlet Diva, Miss Argento part à la recherche de son moi profond (solitude amoureuse, errance de l’âme, vision âpre du show bizz), elle le fait avec un tel sens de l’exagération et de l’hénaurmité que son film slalome dans tout les genres. Comme le mélodrame foutraque, la comédie paillarde ou l’onirisme baroque.

Scarlet  Diva plonge avec emphase dans l'immense "grand tout". Entre le  délire punko/rock et l’authentique cri d’amour, la vulgarité sympathique et le méga trip sensoriel, l’impudeur voyeuriste et l’auto compassion exacerbée. Scarlet Diva est donc une sacré expérience cinématographique qui ne peut laisser ni de marbre, ni de fer, ni de bois ! 

Le contexte

Asia Argento

LE SYNDROME DE STENDHAL

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS