Bande Annonce de SCÈNES DE CRIMES (VERSION RESTAURÉE)Découvrez la bande Annonce de SCÈNES DE CRIMES (VERSION RESTAURÉE) sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/7105/fond/7105_w_500.jpg
Frédéric Schoendoerffer
André DussollierCharles BerlingEva DarlanLudovic SchoendoerfferPierre MottetBlanche RavalecBrigitte BémolCamille JapyDjemel BarekElodie NavarreFrédéric QuiringHubert Saint-MacarySerge RiaboukineYan Epstein

SCÈNES DE CRIMES (VERSION RESTAURÉE)

100 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Frédéric Schoendoerffer.

Casting : André Dussollier, Charles Berling, Eva Darlan, Ludovic Schoendoerffer, Pierre Mottet, Blanche Ravalec, Brigitte Bémol, Camille Japy, Djemel Barek, Elodie Navarre, Frédéric Quiring, Hubert Saint-Macary, Serge Riaboukine. Yan Epstein

Synopsis : La disparition d'une jeune femme dans la région parisienne met deux policiers sur la piste d'un tueur en série. Leurs craintes sont confirmées par la découverte de plusieurs cadavres. Débute alors une longue traque à travers la France.

Scénario : Frédéric Schoendoerffer, Olivier Douyère, Yann Brion.
Musique : Bruno Coulais.
Pays : France
Tags : Policier / Suspense, Thriller français, Editions Originales, Duo.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Ce premier film du réalisateur Frédéric Schoendoerffer, fils de l’auteur de la 317e section,  est une tentative de redonner ses lettres de noblesse au film policier français qui, à l’époque était un peu tombé dans l’oubli, faute de défenseurs crédibles ou sérieux. C’est donc avec le plus grand respect qu’il s’empare du sujet des tueurs en série, auparavant représenté à Hollywood par Le silence des agneaux et Seven

L’affaire commence avec la découverte d’un cadavre de femme sans tête et sans mains. L’enquête est confiée à Gomez et Fabian, deux flics aux différences marquées: l’un est expérimenté mais alcoolique, l’autre jeune et innocent.

La grande réussite du film est d’adopter un ton réaliste quasi documentaire pour suivre des professionnels dans l’exercice de leur métier. C’est l’occasion pour le public de visiter l’envers du décor et de découvrir quelques astuces techniques. André Dussollier, qui a pris du poids pour littéralement donner du corps à son personnage, fait une performance mémorable, face à Charles Berling nerveux et incisif.

Passionné par le cinéma policier, Frédéric Schoendoerffer a tout naturellement choisi ce genre pour se lancer dans son premier film. Pour lui, le tueur en série sert de révélateur à l’état de notre société dominée par l’argent et le sexe. Le cinéaste  connaît le sujet par cœur pour avoir lu tous les livres et vu tous les films s’y rapportant. Pour se documenter en vue d’écrire le scénario, il a rencontré et interrogé de nombreux policiers au quai des Orfèvres à Paris. Le résultat de ses observations a nourri le récit dans ses moindres détails concernant aussi bien le quotidien des policiers que leur vie de famille. L’enquête s’est étendue aux métiers connexes: juges, magistrats, médecins légistes ont également fait l’objet d’études.

Au cours de ses recherches, Schoendoerffer s’est rendu compte que la réalité qu’il observait était loin de l’image décrite au cinéma. Par exemple, la plupart des policiers qu’il voyait travailler étaient correctement vêtus de vestes et de chemises,  et ne portaient jamais d’armes ou très rarement.  Ce genre de détail donne au film une originalité  inhabituelle. De même les enquêtes n’ont rien de spectaculaire et lorsqu’elles avancent, c’est à force d’explorer de multiples pistes dans un climat d’incertitude constante. 

 Pour incarner l’aîné des enquêteurs, le cinéaste cherchait un équivalent de Jean Gabin, et lorsqu’il a fait appel à André Dussolier, il lui a demandé de paraître le plus massif possible.

Le cinéaste a été ravi de son travail avec l’acteur auquel il pouvait tout demander, celui-ci répondant avec enthousiasme. Face à lui, Charles Berling était un complément idéal : jeune et dynamique, il avait précédemment joué au théatre Roberto Zucco, ce qui lui permettait de renouer avec le thème du tueur en série. La bonne réception du film à sa sortie contribuera à lancer la carrière du réalisateur qui se spécialisera exclusivement dans le film policier.

Qui veut un melon de Cavaillon ?

" Largement aussi bien que "Seven" " ( Distorsion dans ce bouquin jubilatoire ) Pas facile d'être le fils de, hein Fred ? Pourtant on y a cru, ton premier film était une sacrée bombe dans le polar hexagonal exsangue de l'époque. Peut-être que sans toi il n'y aurait jamais ...

Lire la suite
8
takeshi29

Une jeune femme disparaît, une enquête difficile sur les traces d’un tueur, un duo de flics différents (Berling et Dussolier) mais complémentaires. Scène de crimes est un polar traditionnel mais qui tranche du tout venant par son réalisme, sa rigueur, son âpreté et sa ...

Lire la suite
7
denizor

Autopsie d'un genre

Frédéric Schloendoerfer, fils de Pierre, signe un premier film âpre, loin de tous clichés et servi par des comédiens en état de grâce. Dans le paysage audiovisuel français, le genre policier était tombé en désuétude depuis bien longtemps. On se souvient des films de ...

Lire la suite
7
RemyD
 
le contexte
A voir également
Affiche du film MON PIRE CAUCHEMAR

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film UN CRIME AU PARADIS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Switch

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Le guetteur

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film CONTRÔLE PARENTAL

à partir de

4.99
 
Affiche du film COME AS YOU ARE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTÉRIX : LE DOMAINE DES DIEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUTFALL

à partir de

3.99
 
Affiche du film RAMPAGE - HORS DE CONTRÔLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film NEW YORK 1997 (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés