SCèNES DE LA VIE CONJUGALE

1975
170 mn
À la carte à partir de 10.99 €

1975
170 mn
A l’origine, la description d’un couple qui peine à vivre ensemble, aussi le sujet d’une série télévisée. A l’arrivée un film de cinéma intense et bouleversant. Liv Ullman et Erland Josephson qui marquent à jamais l’univers du maître Bergman.
Marianne et Johan, mariés depuis dix ans, sont installés et apparemment heureux dans leur confort bourgeois. L'image de leur mariage "parfait" les a fait choisir pour répondre à l'interview d'une journaliste. Mais certaines réponses, hésitantes ou contradictoires entre les deux époux, laissent entrevoir des insatisfactions inconscientes...
À la carte à partir de 10.99 €
Drame
Suède
Tous publics
VO

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo
Au départ, Scènes de la vie conjugale était une série pour la télévision suédoise en six épisodes de cinquante minutes qu'Ingmar Bergman a élaguée en 1973 pour un film d'un peu moins de trois heures. Trois heures qui passent à la rapidité de l'éclair !
Une dissection du couple comme jamais vous n'en avez vu et composée de six chapitres dont certains des titres sont extrêmement parlants : Innocence et panique, L'art de cacher la poussière sous le tapis ou encore Une vallée de larmes... et où la réconciliation elle-même montre qu'après trop de joutes et de règlements de comptes, il ne reste plus grand chose d'un amour.
Un film d'une cruauté folle au dialogue d'une richesse exceptionnelle, écrit à la virgule près pour deux acteurs profondément bergmaniens : Erland Josephson, également interprète de Fanny et Alexandre et qui peut être considéré comme le double du Bergman homme mûr et Liv Ullmann, qui fut la muse et l'une des multiples compagnes du cinéaste.
Ce huis clos marital époustouflant de justesse où tout couple peut se reconnaître est une véritable tragédie moderne sur la décomposition d'un couple apparemment sans problèmes où Bergman oppose la suffisance et l'égoïsme de l'homme au manque de confiance et à l'esprit de sacrifice de la femme. Dès que l'on a fini de voir ce film à la problématique si universelle, on a envie de le revoir !

 
Dans le même genre vous pouvez trouver SARABANDE D'INGMAR BERGMAN ou encore QUI A PEUR DE VIRGINIA WOOLF ? DE MIKE NICHOLS .

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné