Sept jours en mai

À partir de 7.99 €
Alors que le Président des Etats-Unis s'apprête à traiter avec L'URSS, un complot contre lui est découvert.
Politique / Histoire - 1964 - Etats-Unis - 115 MIN - VF - Tous publics

Ce film (tourné en 1962-63) est une politique fiction située en 1980. Le président des Etats-Unis, Jordan Lyman, vient de signer un traité de paix avec l’URSS, mettant fin à la guerre froide. Le Colonel O’Casey, bras droit du général Scott, découvre que celui-ci, épaulé par le haut état-major, est en train de mettre en place un complot pour reprendre les rênes du pays. Il reste six jours au président et à ses fidèles collaborateurs, pour le déjouer.

Réalisé par

7.5 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Tourné en 1962-1963, Sept jours en mai est une «politique-fiction» qui met en scène la volonté d’une frange conservatrice de l’état major américain, de contrer un président, trop Démocrate à leur goût et qui, par ses actions, risque de laisser «le communisme envahir le monde». Le scénario est adapté d’un roman à succès par Rod Serling, scénariste formé à la télévision, qui sera le présentateur et narrateur de la série La Quatrième dimension et aussi l’auteur de l’adaptation pour le cinéma de La Planète des singes. A l’époque du tournage, le Président américain est John Fitzgerald Kennedy, qui vient de traverser la crise de la Baie des Cochons. Il apporta son soutien personnel au projet de Sept jours en mai, dont certains prétendirent qu’il était une libre adaptation des problèmes de JFK avec le Pentagone et la CIA. Assassiné le 22 novembre 1963, à Dallas, Kennedy ne vit jamais le film, qui fut projeté pour la première fois à Washington le  12 février 1964. Mais, rétrospectivement, le sujet sonne comme un avertissement beaucoup moins hypothétique que ce que l’on aurait pu croire… Né à Malba, dans l’état de New York, le 9 février 1930, John Frankenheimer fait partie de ces réalisateurs formés à la télévision, comme Sidney Lumet ou Arthur Penn.
D’une filmographie souvent considérée comme classique, on peut retenir les cinq films tournés avec Burt Lancaster. Leur collaboration, entamée en 1960 avec Le Temps du châtiment, s’achèvera avec Les parachutistes arrivent, en 1969. Entretemps, ils auront livré trois œuvres d’importance : Le Prisonnier d’Alcatraz, Sept jours en mai, et Le Train. Malgré des débuts difficile, lors de leur première rencontre, tout s’aplanit par la suite : leur amitié était tissée d’un grand respect mutuel et de beaucoup d’admiration, ce qui n’empêcha pas Lancaster de lancer, sur le ton de la boutade : «C’est un réalisateur absolument formidable ! Il fait toujours très exactement tout ce que je lui dis !» 

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Kirk Douglas

John Frankenheimer

LES SENTIERS DE LA GLOIRE DE STANLEY KUBRICK (PATHS OF GLORY, 1975)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement VOD FilmoTV, visionner les meilleurs films sur tous supports c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, un service multi-écrans : Windows, application smartphones Android, système iPhone et tablettes tactiles, Numericable, télévisions connectées, c'est selon votre envie ! Profitez de vos films à suspense en abonnement VOD illimité ou de vos films de science-fiction en téléchargement légal. Pour cela consultez les espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.