Bande Annonce de SERBISDécouvrez la bande Annonce de SERBIS sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1826/fond/1826_w_500.jpg
Brillante Mendoza
Coco MartinGina ParenoJaclyn JoseJulio DiazDan AlvaroKristofer KingMeredes CabralRoxanne JordanBuddy CaramatDido de La Paz

SERBIS

87 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Brillante Mendoza.

Casting : Coco Martin, Gina Pareno, Jaclyn Jose, Julio Diaz, Dan Alvaro, Kristofer King, Meredes Cabral, Roxanne Jordan, Buddy Caramat. Dido de La Paz

Synopsis : Au coeur d'Angeles, aux Philippines, la famille Pineda a élu domicile dans un vieux cinéma qu'elle exploite et qui projette des films érotiques des années 70. Alors que tous les personnages vaquent à leurs occupations quotidiennes, on découvre peu à peu leurs penchants, et les difficultés auxquelles ils se heurtent, qu'elles soient d'ordre relationnel, économique ou sexuel. En prise avec leurs démons intérieurs, tous les membres de cette famille ferment les yeux sur le business qui fleurit au sein même du cinéma : celui de la prostitution.

Scénario : Armando Lao, Boots Agbayani Pastor.
Musique : Gian Gianan.
Pays : Philippines
Tags : Érotique, Vers l'Asie Tome 2, Familles du monde, C'est combien ?, Interdits aux moins de 16 ans, Simulées ?, Mises en abyme.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le Philippin BRILLANTE MENDOZA fait partie des metteurs en scène les plus prolifiques du moment, mais aussi les plus radicaux de sa génération. Après une carrière de décorateur et de réalisateur publicitaire, cet adorateur de François Truffaut s’est imposé dans le cinéma mondial au rythme de deux films par an.

 

            SERBIS signifie « services » en philippin : en l’occurrence, les services vendus par les homosexuels qui fréquentent le cinéma FAMILY, une salle dans laquelle on ne passe plus que des pornos de seconde zone et qui sert de domicile à la famille PINEDA, volontairement aveugle à ce qui se trame dans l’obscurité de son cinéma. 

 

            Tourné en longs plans séquence filmés caméra à l’épaule et proche du cinéma-vérité dans sa démarche, SERBIS  révèle la misère d’une société dont l’ultime refuge et l’ultime source de vie se trouve peut-être dans ce cinéma délabré et labyrinthique qui va jusqu’à éponger l’eau crasseuse des latrines quand celles-ci débordent.

 

            Comme souvent lorsqu’il s’agit de huis clos, le travail du son est particulièrement remarquable dans le film, qui répercute le son du projecteur et des ébats sur pellicule, mais qui baigne surtout en permanence dans les bruits de circulation et de rues venus du dehors. Pour BRILLANTE MENDOZA, la ville est l’un des principaux personnages du film : il souhaite faire percevoir son rythme et sa frénésie pour « plonger le spectateur au cœur du bouillonnement ».

 

            Le résultat, quasi organique, est à découvrir maintenant sur FilmoTV.

 

 

BRILLANTE MENDOZA n’est pas le premier metteur en scène à faire d’une salle de cinéma le cœur de son film : Jacques NOLOT avant lui, avec LA CHATTE A DEUX TêTES, et TSAI MING-LIANG avec GOOD BYE DRAGON INN, opérait déjà cette forme radicale de mise en abyme qui consiste à filmer les spectateurs d’un cinéma.

 

            Dans le cas de SERBIS, BRILLANTE MENDOZA s’est inspiré d’un véritable cinéma, perdu au milieu des multiplexes qui ont fleuri dans les centres commerciaux philippins. La famille qui l’exploite habite elle aussi sur place, maintenant en vie l’un des derniers cinémas classiques du pays.

 

            Si BRILLANTE MENDOZA tourne beaucoup, c’est aussi qu’il filme vite : douze jours de tournage seulement pour SERBIS. Un rythme qui implique évidemment une longue préparation en amont et une implication totale de ses comédiens, la plupart des fidèles de son œuvre.

 

            Film éminemment social, SERBIS, en évoquant la dislocation de la famille et la prostitution enfantine, reflète – selon les propres mots du réalisateur – la « décadence de la société philippine » mais aussi son matriarcat : comme dans la plupart des films de MENDOZA, les personnages féminins de SERBIS sont particulièrement forts, illustrant l’impact de la femme au sein des familles philippines… et du gouvernement : le pays a en effet connu deux mandats de présidentes, de 1986 à 1992 et depuis 2001. 

 

            Notons enfin que BRILLANTE MENDOZA fait partie des réalisateurs révélés par les festivals internationaux, et plus particulièrement le Festival de Cannes, qui présente JOHN JOHN à la Quinzaine des Réalisateurs en 2007, sélectionne SERBIS en 2008 et lui offre le Prix de la mise en scène en 2009 pour KINATAY. 

Nimbé d'une petite réputation sulfureuse – film « crasseux, « dégradant », « brindezingue » selon certains festivaliers cannois − Serbis n'est en fait que vaguement érotique et faussement indocile. Mais peut-être que le débat n'est pas là : esthétiquement purulent ...

Lire la suite
7
Boudpu

Au cœur d'Angeles, aux Philippines, la famille Pineda a élu domicile dans un vieux cinéma qu'elle exploite et qui projette des films érotiques des années 70. Alors que tous les personnages vaquent à leurs occupations quotidiennes, on découvre peu à peu leurs penchants, ...

Lire la suite
7
hopkins
A voir également
Affiche du film CAPTIVE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film EMMANUELLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ANTICHRIST

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film BROTHERS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés